Accueil » Point de Vue » Israël est désormais vulnérable!

Israël est désormais vulnérable!

A vrai dire, la vulnérabilité de l’Etat sioniste terroriste a été démontrée, depuis le soulèvement victorieux du 07 octobre dernier. Les Palestiniens avaient pu démontrer au Monde que cette pseudo-puissance n’était guère qu’un tigre en carton. Et, justement, sur cette donnée que les Iraniens avaient réagi au bombardement de leur consulat à Damas, par l’aviation sioniste. L’Etat sioniste n’a jamais été, aussi fort, que l’on prétendait. Au fait, l’Etat sioniste puisait sa force dans deux sources : la première, c’était le soutien indéfectible de l’Occident. Ce soutien voire cette protection touchait à tous les aspects pouvant assurer une survie pour une entité préfabriquée: financiers, économiques, militaires et diplomatiques. La deuxième source d’où l’entité sioniste puisait sa force, c’était la faiblesse des Etats arabes et….musulmans évidemment! C’était une impuissance qui touchait à toutes les apparences pouvant condamner une nation à une longue paralysie. L’aspect le plus en vue, était l’absence d’une souveraineté, permettant une liberté de décision, en dépit des conditions et des symboles pouvant laisser croire que l’on a à faire à des Etats indépendants. «Je ne suis qu’un fonctionnaire chez sa majesté le roi de Grande Bretagne avec le titre de roi», avouait un roi d’Irak vers les années 1940. Le hic, c’est que tous les régimes arabes et musulmans bien sûr, sont le produit et les héritiers de l’époque coloniale. Cette situation concernera même les dynasties monarchiques qui régnaient depuis trois ou quatre siècles. Je n’insinue pas un tel ou tel roi ou président ou ministre. Je parle du régime politique en entier, avec ses mentalités, sa façon de gérer la chose publique, la langue utilisée et ainsi de suite. Ce sont des régimes mort-nés indépendants sur le plan officiel, cependant privés de souveraineté quand il s’agit de décisions d’un autre genre. La preuve, c’est qu’aucun chef d’Etat arabe qu’il soit roi, prince ou président, ne saurait être confirmé dans ses fonctions, sans l’approbation des ambassadeurs des puissances mondiales. Et, si ce chef d’Etat pouvait s’avérer dangereux pour les intérêts des occidentaux, il serait, tout de suite, relevé et renvoyé d’une façon ou d’une autre. Bien sûr, ces genres d’immixtion cynique, dans les affaires souveraines des pays «impuissants», ne sont jamais exposés officiellement aux publics, ni relatés par les médias. En conclusion: les puissances ayant mis sur pied l’entité sioniste, c’étaient, au fait les mêmes ayant contrefait les régimes arabes et musulmans. Et, c’est pour cela que l’Etat hébreu, usurpateur et criminel, dormait dans le miel, depuis plus de 70 ans sans y être inquiété.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La sécurité sanitaire 2025-2030

La sécurité sanitaire pourrait avoir ...

Le dessalement: une option stratégique

Face à l’indisponibilité de l’eau, ...

2027, serait-elle, l’année de l’émergence?

C’est une thèse qui n’est ...

Les vents des présidentiels

A cinq mois des élections ...

L’Etat des investissements en Algérie

Avant de penser à donner ...