Accueil » Point de Vue » Ghaza, la Nekba de plus

Ghaza, la Nekba de plus

Nous sommes au 223ème jour, depuis le déclenchement des hostilités contre l’héroïque peuple de Ghaza. Le fameux «droit international» n’a pas encore réussi à trouver une solution adéquate à cette situation génocidaire. Quand ce droit international et ses moyens d’exécution qui sont les Nations unies, le Conseil de sécurité et le Tribunal pénal international entrent en lice avec les intérêts de l’Occident dans une X affaire, c’est toujours les intérêts occidentaux qui l’emportent. Et, tant que cet Occident est à l’apogée de ses forces et de sa dictature mondiale. Tant que c’est l’Occident victorieux de la seconde guerre mondiale qui avait mis sur pieds les institutions onusiennes précitées, avec leurs structures, leurs lois et leurs règlements, ça serait candide de croire que cette même redoutable puissance mondiale va s’inquiéter pour le calvaire des Palestiniens et leurs conditions de vie inhumaines. Ne me parlez pas des impuissants régimes arabes et musulmans, pour la simple raison que ces derniers ne sont que des otages, dans l’ordre mondial. Dans les régimes démocratiques où le chef de l’Etat est élu par son peuple, il est obligé de répondre aux attentes du peuple qui l‘avait élu. Dans les dictatures qui sont arrivées au pouvoir suite à des putschs sanguinaires et la bénédiction des puissances mondiales, il sera obligé de servir ceux qui l’avaient porté au pouvoir et le protège «de l’œil de l’envieux» durant au moins une vingtaine d’années, afin d’assurer la stabilité. Et, c’est pour ça que ces despotes tournent le dos aux attentes de leurs peuples. Pis encore! C’est pour ça, que quand le carnage de Ghaza avait commencé, le jour du 07 octobre 2023, les positions des régimes arabes étaient diamétralement, en opposition, par rapport aux réactions des peuples arabes libres, qui clamaient dans les rues des villes arabes: «Vengeance!». Les régimes arabes et musulmans auraient préféré capituler devant les pressions de la Maison blanche et compagnies. Les discours tautologiques, creux et sans lendemain de quelques chefs d’Etat arabes et musulmans, au lendemain du déclenchement des agressions criminelles contre le peuple de Ghaza sont restés sans échos. Cette fois, ce sont les occidentaux – enfin les régimes!-, les juifs sionistes et les régimes arabes et musulmans qui se seraient prêter main forte, en créant une «alliance» sacrée, en vue d’écraser la résistance ghazzouie. Le pire! Ce sont quelques régimes arabes qui n’ont point de pudeur en s’affichant clairement contre le Hamas et la résistance palestinienne.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Victoire diplomatique pour la Palestine

La grande révolte palestinienne du ...

La sécurité sanitaire 2025-2030

La sécurité sanitaire pourrait avoir ...

Le dessalement: une option stratégique

Face à l’indisponibilité de l’eau, ...

2027, serait-elle, l’année de l’émergence?

C’est une thèse qui n’est ...

Les vents des présidentiels

A cinq mois des élections ...