Accueil » ORAN » Pour non-respect aux mesures de prévention. 215 contraventions établies contre les commerçants

Pour non-respect aux mesures de prévention. 215 contraventions établies contre les commerçants

Les opérations, menées par les services de la direction du commerce, au niveau de la wilaya d’Oran, ont découlé sur l’établissement de pas moins de 215 contraventions, à l’encontre des commerçants n’ayant pas respecté les mesures de prévention, dictées par les hauts responsables de l’Etat et ce, afin de freiner, un tant soit peu, l’avance menaçante du nombre de personnes contaminées. Les actions entreprises par la Direction du Commerce viennent pour mettre en application les dernières recommandations du gouvernement sauf que leur application n’a pas atteint le degré souhaité. En effet, certains récalcitrants n’obtempèrent pas aux heures de confinement et rejettent catégoriquement l’idée de baisser les rideaux à partir de 15h. Pour ce faire, 41 brigades, de la structure devant réguler les marchés et garantir des transactions dans la transparence et la légalité des lois mises en vigueur, ont sillonné les artères de toutes les communes de la wilaya, pour répondre par la sanction contre les malfrats du commerce et surtout dissuader les autres désobéissants. En outre, 1.263 interventions ont été signalées pendant 10 jours durant où des milliers de magasins et de locaux commerciaux ont été inspectés. S’agissant des contraventions qui ont été délivrées aux contrevenants, il a été signalé 85 cas dont la nature de l’infraction est liée au non port du masque de la part des propriétaires des locaux commerciaux, alors que chez 63 autres, il a été noté l’absence des moyens de désinfection, à l’image du gel hydro-alcoolique, tandis que 34 commerçants ont été sanctionnés du fait que la distanciation entre les clients, était presque inexistante. Or, le fait marquant constaté, lors de ces opérations d’inspection, affirment les agents, la nonchalance aussi bien des propriétaires des locaux commerciaux que des consommateurs. Ces derniers tardent à prendre au sérieux la gravité de la situation qui mène le pays vers un lendemain inconnu. Inéluctablement, c’est bel et bien la sanction qui demeure le seul moyen pour remettre, « dans le droit chemin », les indomptables de la société, qui prennent à la légère cette crise sanitaire, responsable de dégâts humains et matériels, à la raison, affirment les responsables.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Pôle urbain Ahmed Zabana. Ni établissement sanitaire ni pharmacie!

Le nouveau pôle urbain Ahmed ...

AADL Ahmed Zabana. La cité perd son calme à cause des rixes

Les rixes entre bandes rivales, ...

La coupe du monde du Qatar booste les ventes des téléviseurs. Les années d’or reviennent pour les vendeurs à El Hassi

La Coupe du monde de ...

Es-Sénia ou Ain Beida pour pratiquer du sport. Manque d’infrastructures sportives à la cité AADL «Ahmed Zabana»

Le pôle urbain «Ahmed Zabana», ...

Son prix n’est toujours pas stable. La pomme de terre s’envole de nouveau

Au cours des derniers mois, ...