Accueil » CHRONIQUE » L’histoire aux historiens…

L’histoire aux historiens…

Les propos de Macron continuent et continueront de susciter des interrogations et aussi de provoquer des polémiques. Macron s’est demandé «s’il y avait une nation algérienne avant le colonialisme français?». Il s’est ensuite dit «fasciné de voir la capacité qu’a la Turquie à faire totalement oublier le rôle qu’elle a joué en Algérie et la domination qu’elle a exercée», en allusion à l’empire ottoman. La Turquie ne s’est pas faite prier pour répondre à la France. C’est ainsi alors que la Turquie a taxé, jeudi, Emmanuel Macron, de «populisme», après la publication de propos attribués au président français, qualifiant le règne ottoman sur l’Algérie de colonisation et qui ont déclenché des remous diplomatiques. Ces déclarations «populistes» sont «mauvaises au plus haut point», a estimé le chef de la diplomatie turque, Mevlüt Cavusoglu, lors d’une conférence de presse à Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine où il était en déplacement. «S’il a des choses à nous dire qu’il nous les dise en face et pas dans notre dos», a-t-il ajouté. La Turquie, héritière de l’Empire ottoman, qui a contrôlé l’actuelle Algérie pendant trois siècles, répète ainsi à l’envi n’avoir «aucune tâche comme la colonisation ou le génocide dans son histoire. La Turquie ne se prive pas, en revanche, de critiquer régulièrement le passé colonial de la France. En Algérie, la question de la présence ottomane n’a jamais été tranchée, s’il s‘agissait d’une simple «occupation» ou d’une «protection». Les avis divergent et le débat n’a jamais été lancé. Au fait, à l’époque, les peuples musulmans étaient liés aux Khelafat, la question a une «connotation» religieuse qu’autre chose. Peu d’études existent sur la présence des Ottomans en Algérie. ?a va venir, car la question est posée. Cependant, l’Empire Ottoman a délaissé l’Algérie depuis 1830 alors que les Ottomans prélevaient l’impôt aux Algériens pour les défendre militairement. Mais, ce qui est certain, il n’y pas lieu de comparaison entre l’Empire Ottoman et l’Empire Colonial français. Pour des questions de mémoire et d’Histoire, les politiques utilisent ces questions pour régler des «différends» et des «comptes purement politiques alors que les Historiens tentent par des travaux de recherche de rétablir des vérités historiques. Donc, ce sont des questions qui doivent être laissées aux Historiens et de leur fournir des archives.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La surabondance du blé fait le bonheur de l’Algérie

Les exportations de blé de ...

Migration et asile, l’UE durcit les lois!

L’UE fait face à une ...

2024, la bonne année du pétrole !

Malgré l’attaque de l’Iran contre ...

A l’aube d’une troisième guerre mondiale!

Le samedi 13 avril, l’Iran ...

Le pétrole au centre du conflit Iran-Israël

Les prix du pétrole ont ...