Accueil » CHRONIQUE » Le Soudan agonise!

Le Soudan agonise!

Depuis avril 2023, le Soudan est en proie à une guerre entre l’armée, dirigée par le général Abdel Fattah al-Burhane et les paramilitaires des Forces de soutien rapide (FSR) de son ex-adjoint devenu rival, le général Mohamed Hamdane Daglo. Ces dernières semaines, la communauté internationale a mis en garde contre un carnage imminent à El-Facher, dernière grande ville du Darfour à ne pas être aux mains des FSR et relativement épargnée jusqu’à présent. Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exprimé une grande préoccupation concernant les récents affrontements entre l’armée soudanaise et les paramilitaires à El-Facher, au Darfour. Il est alarmé par l’utilisation d’armes lourdes dans des zones densément peuplées, ce qui a entraîné de nombreuses victimes, des déplacements massifs et la destruction d’infrastructures civiles. C’est ce qu’a déclaré Farhan Haq, l’un de ses porte-parole, dans un communiqué publié lundi. Il s’inquiète en particulier sur le sort des habitants de la capitale de l’État du Darfour-Nord, dont 800.000 déplacés qui font déjà face «à la menace de la famine et aux conséquences de plus d’un an de guerre», a-t-il souligné, répétant son appel à un cessez-le-feu immédiat et à un accès humanitaire «sans entrave». Le chef de l’ONU appelle ainsi les parties à permettre aux civils de se réfugier dans des zones plus sûres. Selon un rapport publié par Human Rights Watch, un génocide pourrait avoir été commis dans la ville d’El Geneina, dans l’ouest du Darfour, au cours de l’une des pires atrocités de la guerre civile soudanaise qui dure depuis un an. Le rapport indique que des actes de nettoyage ethnique et des crimes contre l’humanité ont été commis contre les Massalit et les communautés non arabes de la ville par les forces paramilitaires de soutien rapide et leurs alliés arabes. Le rapport demande que des sanctions soient prises à l’encontre des responsables de ces atrocités, notamment le chef des Forces de soutien rapide, Mohammed Hamdan Dagalo, largement connu sous le nom de Hemedti. Au moins 7,1 millions de personnes connaîtront probablement des niveaux élevés d’insécurité alimentaire aiguë au Soudan du Sud entre avril et juillet, a déclaré l’Agence humanitaire des Nations unies. Le Monde doit se mobiliser pour le Soudan pour que cette guerre cesse et surtout pour sauver une population prise entre deux feux.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Covid qui intrigue toujours !

Selon une étude sur la ...

La chute du blé, une aubaine pour l’Algérie!

Suite à une baisse des ...

L’Algérie à l’heure de la transition énergétique

L’Algérie possède un potentiel considérable ...

Gaza face à l’insécurité alimentaire!

L’ONU et plusieurs ONG ont ...

Violence dans les stades, l’affaire de tous !

La fin de saison de ...