Accueil » CHRONIQUE » Pourquoi le gel?

Pourquoi le gel?

L’importation des véhicules de moins de 3 ans gelée mais pas annulée. «Nous n’avons pas annulé la loi, l’article portant importation des véhicules de moins de 3 ans de la loi de finances 2020, mais nous sommes en train d’étudier la possibilité de relancer l’opération à moyen terme, après mise en œuvre des réformes financières et économiques susceptibles de permettre au citoyen d’acquérir un véhicule, selon le prix de change officiel et à des prix raisonnables», a indiqué le ministre de l’industrie à la Radio nationale. Une décision qui avait, à l’époque, suscité une «surprise » pour les experts, car cette question semblait être «réglée». Mais dans les déclarations du ministre, il y avait une «phrase» qui est passée inaperçue alors qu’elle est lourde de sens. A cet effet, le ministre a clairement avoué et révélé que des réseaux organisés sont prêts à envoyer de «la ferraille» pour l’écouler sur le marché algérien. Cette déclaration a été diffusée par l’APS. Et là, le ministre ne donne pas de détails bien qu’il s’agirait, selon lui, d’une bande organisée. Il ne dit pas si la justice a été saisie ou pas. Le citoyen a le droit de savoir. Et donc, la question qui mérite d’être posée: est-ce que le gel des importations des voitures usagées est dictée par la crainte de ce réseau ou par des impératifs économiques? Là, ce n’est pas très clair puisque le ministre indique: «La décision prise par le ministère implique le gel de l’article introduit à la loi de finances 2020 seulement», en attendant les résultats des mesures relatives à l’industrie automobile. Déjà, les dispositions de la loi sur la loi d’importation des voitures usagées étaient «difficiles» à satisfaire par le citoyen. Des dispositions qui sont difficiles à cause de la justification des devises sachant que le citoyen s’approvisionne du marché parallèle et à un taux très élevé. Seuls les «proches des émigrés pouvaient alors s’offrir ces voitures de moins de trois ans et les «riches».

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La pièce détachée, l’autre épine !

Depuis la pandémie, la pièce ...

Début de la cinquième vague?

Un millier de cas de ...

Situation détendue pour le blé !

La crise du blé est ...

La CNR dans le rouge!

La Caisse nationale des retraites ...

Le pétrole, casse-tête de l’OPEP

Comme prévu, l’OPEP a convenu ...

%d blogueurs aiment cette page :