Accueil » ORAN » Malgré le démantèlement de plusieurs réseaux. Les vols de plaques d’égout se multiplient

Malgré le démantèlement de plusieurs réseaux. Les vols de plaques d’égout se multiplient

En voyage dans une ville exotique comme Oran, on se surprend à lever les yeux au ciel, pour admirer la façade d’un immeuble, détailler un monument, repérer une gargouille ou une cariatide. Songez aussi à porter le regard vers le sol qui est plein de tant d’histoires. On se penchera avec curiosité et humilité sur les plaques d’égout qui sont autant de marques de la vie urbaine. D’une ville à l’autre, elles ne ressemblent pas. Mais, elles racontent la gloire, le passé, l’industrie. Elles véhiculent l’image de la ville. Le phénomène des vols de tampons des regards d’égout ne cesse de prendre de l’ampleur malgré le démantèlement  de plusieurs réseaux de voleurs par les services de police. Le préjudice est davantage plus grand si l’on tient compte des vols commis régulièrement dans l’ensemble des communes de la wilaya d’Oran. Très prisé pour leur valeur marchande, les tampons, en fer ou en fonte, ont presque disparu des bouches d’égout, devenues de véritables pièges pour les automobilistes et les piétons. Un commerce juteux qui profite aux petits revendeurs, mais aussi et surtout aux receleurs et leurs relais, ne semble inquiéter, outre mesure, les responsables concernés à tous les niveaux. Sinon comment expliquer qu’un phénomène qui s’inscrit dans la durée, ne fasse pas l’objet d’une attention particulière de la part des responsables, partant du constat que le circuit par où transite  »cette marchandise », est connu. Toujours à la recherche de nouvelles sources de revenus illégaux, des réseaux, spécialisés dans le vol des couvercles, câbles ….s’acharnent, depuis  plusieurs années et quasiment chaque jour, sur les biens publics en métal comme les plaques d’égout en fonte ou les câbles électrique en cuivre. Ces vols d’un genre assez inédit peuvent provoquer des perturbations de toutes sortes, telles des coupures de courant électrique et d’accès à l’Internet et d’être la source de graves dangers avec l’apparition de trous béants sur la voie publique. Si le phénomène a pris de l’ampleur, c’est parce qu’il n’y a pas de contrôle de la filière pour faire cesser le vol, le marché de la récupération des métaux échappant à tout contrôle, au point de devenir le lieu de recel des câbles téléphoniques et tampons d’égout.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Environnement. A quand la fin des sachets en plastique?

Toutes les engagements et promesses ...

Environnement. La prolifération des insectes inquiète les Oranais

L’environnement et la santé dans ...

Quartier de Boulanger. «Plusieurs cas d’intoxication»

Plus d’une dizaine de personnes ...

Habitat. Des immeubles menaçant ruine squattés

Certains bénéficiaires de logement sociaux ...

Circulation routière. Un calvaire quotidien

En dépit des mégaprojets réalisés ...