Accueil » ORAN » Constructions illicites. Complicité et silence derrière le phénomène

Constructions illicites. Complicité et silence derrière le phénomène

«L’une des merveilleuses cités de la mer méditerranée, riche d’histoire et de culture lui conférant un cachet particulier dans le domaine touristique ne mérite pas ces pratiques frauduleuses qui lui portent préjudice, à cause de certains élus et responsables au niveau des APC, qui leur souci premier était de chercher l’intérêt personnel au détriment de toute une ville et ses habitants, car leur complicité et silence a ouvert la voie à ces prédateurs». Car comment expliquer que le phénomène des constructions illicites pendant la période (2000/2020) où des baraques précaires et en dur sur des terrains relevant du domaine de l’Etat n’a cessé de se développer au cours de cette durée ? » La cause de la prolifération est l’absence des autorités (élus et responsables) qui a encouragé ces comportements jugés outranciers chez un certain nombre de citoyens venus de divers horizons, qui persistent dans l’atteinte au patrimoine foncier. Le développement de l’habitat informel est une préoccupation croissante pour les services de l’Etat et les collectivités, qui font face à plusieurs enjeux: sécurité des biens et des personnes, occupation de zones à risques environnementaux, surpopulation, insalubrité, délinquance etc…. C’est un phénomène difficile à mesurer car il évolue rapidement et discrètement. La construction des baraques, devenue aujourd’hui une véritable industrie grâce à des filières spécialisées, se faisait généralement la nuit ou pendant le week-end. Et tant que la complicité de certains élus et responsables surtout lors de l’ancien mandat de l’APC où les constructions illicites ont pris de l’ampleur censés lutter contre cette situation, il était difficile pour les pouvoirs publics de mettre un terme à ce phénomène. La renaissance de ces bidonvilles attire les gens tels les charognards autour d’une proie, une situation où les courtiers et les clients qui débarquent des différentes wilayas limitrophes, trouvent leur compte. Après avoir occupé les baraques, les hors la loi s’approvisionnent aussi clandestinement en matière d’énergie électrique à partir du réseau d’éclairage public, ce qui cause un préjudice financier énorme à la Sonelgaz.
Le phénomène des constructions illicites a pris de l’ampleur pendant ces vingt dernières années où les anciens P/ APC n’ont rien entamé pour mettre un terme à ce phénomène qui a terni l’image de la ville d’Oran. Cette anarchie outre son caractère illicite porte préjudice à l’harmonie et l’esthétique à la deuxième wilaya du pays et surtout le chef de l’exécutif et l’APC qui ont hérité d’une vraie bombe à retardement.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Établissements classés et commerces informels… Une économie populaire dénigrée

Le mécanicien, le tôlier… de ...

Prostitution. Le phénomène prend de l’ampleur

«La prostitution est présente dans ...

Direction de la Culture et des Arts. Un programme d’animation culturel riche et varié

La Direction de la Culture ...

Délinquance Vols et agressions prennent de l’ampleur en cette période d’été

Alors que la délinquance du ...

Environnement. Les moustiques narguent les élus et les responsables

Littéralement dévorés par les moustiques, ...