Accueil » RÉGIONS » Béjaia. Arrivée des quatre stations de production d’oxygène

Béjaia. Arrivée des quatre stations de production d’oxygène

Les quatre stations de production d’oxygène, acquises sur le budget de la wilaya, ont été réceptionnées, avant-hier, à l’aéroport international d’Alger et le matériel acheminé à Béjaia. «Deux stations de production d’oxygène qui sont financées sur le budget de la wilaya, seront installées, l’une au niveau du CHU de Béjaia et l’autre à l’hôpital d’Amizour», avons-nous appris de la cellule de communication de la wilaya de Béjaia. «Trois plateformes sur les quatre prévues sont déjà réalisées au niveau du CHU de Béjaia, l’EPH Amizour et l’hôpital de Kherrata», a-t-on appris de la même source qui ajoute que «480 concentrateurs d’oxygène de 10 L seront également acquis». «Les bons de commandes y afférents sont déjà remis aux fournisseurs pour ce qui est de ces concentrateurs», nous confie une autre source du cabinet de la wilaya qui nous informe de l’acquisition également de «16 armoires frigorifiques (-20° à-22°) qui sont déjà livrées et installées aux niveaux de 08 EPSP (à raison de 02 armoires par EPSP)». Les EPSP concernés par cette acquisition sont: Sidi Ali Lebhar, El-Kseur, Adekar, Sidi Aich, Tazmalt, Seddouk, Aokas et Kherrata. Sont également réceptionnés, 40 chariots porte-malades mécaniques en ABS, 40 paravents à 02 vantaux sur roues et 40 potences, destinés pour les hôpitaux de la wilaya de Béjaïa. Les quatre stations de production d’oxygène seront opérationnelles dans quelques jours dont les équipes chargées de leurs mises en service sont déjà à pied d’œuvre. Rappelons que l’Assemblée populaire de wilaya de Béjaia (APW) a dégagé une enveloppe de 14 milliards de centimes pour l’achat des équipements médicaux au profit des structures sanitaires de la wilaya. 14 milliards de centimes ont été dégagés et destinés à l’achat des générateurs d’oxygène, d’extracteurs d’oxygène, de camions frigorifiques (pour la campagne de vaccination) et d’armoires frigorifiques. Par ailleurs, le wali de Béjaia a annoncé l’engagement d’une étude pour transformer les locaux à usage professionnel, situés à Sidi Ali Labhar, dans la commune de Béjaia, en annexe du Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Béjaia. Ce qui va désengorger les structures sanitaires submergées par l’afflux de malades, notamment en pareille période où sévit la pandémie du Coronavirus toujours pendante. «Une fois l’étude finalisée, il sera procédé à son aménagement et son équipement directement et les médecins spécialistes et les praticiens de la santé seront consultés et associés à toutes les étapes de ce projet», apprend-on de la wilaya. «L’étude devra prendre en compte tous le paramètres afin que cette opération réponde aux normes internationales d’usage pour ce genre d’opération», a-t-on appris de la même source. Il convient de rappeler que les structures actuelles du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Béjaïa ne sont pas adaptées aux normes de fonctionnement d’usage, pour ce genre de centre. Des structures qui se caractérisent par une vétusté avancée et l’exiguïté des espaces. Faute de l’inscription du nouveau CHU dont le projet est annulé suite à la crise financière que traverse le pays, le CHU de Béjaia fait aussi face à une forte affluence de malades. Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Béjaïa, créé par décret exécutif n°09-319 du 6 octobre 2009, reçoit des malades surtout orientés par les établissements de santé de la wilaya et même des wilayas limitrophes. L’option d’affectation des locaux à usage professionnel offre plusieurs avantages. Ce site de Sidi Ali Labhar est très accessible à travers plusieurs voies et sa proximité avec de grands axes routiers permet aussi la rapidité des interventions. A cela, il faut ajouter sa proximité directe avec le nouveau centre de transfusion sanguine, une polyclinique en cours de réalisation et l’actuelle faculté de médecine. Disponibilité sur le même site d’une assiette foncière réservée à la construction d’une nouvelle faculté de médecine, d’une capacité de 4.000 places pédagogiques, et existence d’une assiette foncière mitoyenne pouvant être exploitée pour une future extension. Signalons que les locaux à usage professionnel, situés à Sidi Ali Labhar ont été réalisés en 2007 et restés inoccupés et sont, actuellement, dans un état de délabrement avancé.

À propos Hocine Smaali

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Il a été plébiscité par le congrès extraordinaire du Parti. Youcef Aouchiche candidat du FFS aux présidentielles

Le Front des Forces Socialistes ...

Frédéric Sudre, Directeur général de « Danone Djurdjura Algérie », à partir d’Akbou: «Nous œuvrons à la construction d’un modèle de croissance durable»

Présent lors de la cérémonie ...

La star internationale de football est depuis avant-hier en Algérie. «Je suis très content de vous retrouver et d’être dans ce lieu qui m’est cher»

Karim Benzema, ancien joueur de ...

Un Congrès extraordinaire est convoqué. Le candidat du FFS sera connu le vendredi prochain

Le Front des Forces Socialistes ...

Journée mondiale sans tabac. Les dangers des pratiques manipulatrices sur les jeunes

Chaque année, la Journée mondiale ...