Accueil » CULTURE » Arts plastiques à Mostaganem. 1er salon national sur la créativité féminine

Arts plastiques à Mostaganem. 1er salon national sur la créativité féminine

A la maison de la culture  »Ould Abderrahmane Kaki », s’est ouvert le premier salon national sur la créativité en arts plastiques. A cette manifestation qui dure du 09 au 11 janvier, participent une trentaine d’artistes femmes venues de dix wilayas du pays notamment d’Alger, Boumerdes, Bouira, Tizi Ouzou, Oran, Bejaia, Batna, Annaba, Souk Ahras, Djelfa, Sidi Bel Abbès, Constantine et Mostaganem. Inauguré par Monsieur Mohamed Merouani, directeur de wilaya de la culture et des arts, cet évènement accueille, deux jours durant, une exposition diversifiée de travaux artistiques.
Ces créatrices, jeunes dans leur majorité, sont à Mostaganem à l’occasion de la fête nationale  »Yennayer » et c’est par l’expression artistique qu’elles sont venues célébrer cet évènement. En effet, les disciplines artistiques exposées sont riches et diversifiées.
En faisant le tour du hall d’exposition, on découvre des travaux de sculpture, de dessin, de peinture à l’huile et l’aquarelle, de décor intérieur, de miniature, de photographie et de céramique. Approchée par notre correspondant Mme Zahra Bacha, très ancienne artiste d’Alger ( Tiksteraine ) dira :  »Je suis venue présenter mes œuvres en poterie et en céramique à ce salon car pour moi, être présente à une telle manifestation, c’est d’abord  partager mon art avec les autres artistes ».
Mme Samia Belabaci  artiste peintre de Mostaganem et co-organisatrice de l’évènement, s’exprime sur la vocation  typiquement algérienne de l’art à travers cette 1ère édition du salon national. Elle évoque l’importance d’un tel regroupement qui, selon elle, favorise les échanges entre artistes et surtout marque la valorisation d’un patrimoine culturel national. Quant à la jeune artiste, Melle Sihem Tebba de Batna, artiste graveuse sur le verre. La jeune demoiselle réalise de magnifiques décors sur les miroirs, les vitres, la vaisselle et diverses verreries, est venue exposer à Mostaganem pour faire connaître ses travaux d’artisanat qui sont d’une qualité artistique extraordinaire.
Mme Nora Zahir artiste photographe, cela fait onze années, s’applique dans la photo documentaire spécialiste du noir et blanc. Mme Fatiha Ouyate de Tizi-Ouzou, venue exposer des photos sous le thème  »Yemma ». Son œuvre met en valeur les images de mamans.
Selon elle, immortaliser une mère par la photo c’est préserver, autrement, un patrimoine car c’est la maman qui, en général, est gardienne du temple. Mr Med Merouani, Directeur de la Culture de la wilaya, intervient pour dire que ce premier  salon vient d’abord en guise de célébration de  »Yennayer » et aussi une opportunité pour mettre l’accent sur la nécessité de développer le marché artistique permettant aux artistes de faire connaître leurs œuvres. L’objectif d’un tel regroupement d’artistes femmes, c’est surtout mettre en valeur l’esprit de créativité chez la femme algérienne. Il dira qu’exposer des œuvres représentant diverses écoles et tendances artistiques est une riche opportunité.
De poursuivre  » Nous organisons cet évènement à Mostaganem dans le but d’offrir un espace de rencontre, d’échange et de communication au profit de la création féminine ce qui permet de découvrir les talents au profit du patrimoine culturel algérien.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. De nouveaux programmes pour valoriser le couvert forestier

La forêt a toujours été, ...

Mostaganem. L’UGCAA pour davantage de défis

A l’instar des autres wilayas ...

Mostaganem. Les chefs de daira appelés à plus de rigueur

La persévérance du chef de ...

Journée Mondiale de la Douane à Mostaganem. Une institution engagée avec fierté professionnelle

Au niveau de la Maison ...

Enseignement supérieur à Mostaganem. Les débats sur le projet de modernisation de l’université lancés

Ce lundi 23 janvier, c’est ...