Accueil » RÉGIONS » Mostaganem. GISB ELECTRIC exporte son savoir-faire au Bénin

Mostaganem. GISB ELECTRIC exporte son savoir-faire au Bénin

Dans le cadre de la promotion du savoir-faire algérien vers les pays d’Afrique, la société algérienne GISB ELECTRIC, leader national dans la fabrication du matériel électrique exporte ses compétences vers le Bénin. En effet, le Groupe CIE (Centrale Internationale d’Équipements) du Bénin s’est présenté avec une forte délégation au niveau du Groupe Industriel Sidi Bendehiba de Mesra Mostaganem en fin d’année 2023 afin de démarcher un partenariat dans le secteur de l’énergie et des énergies renouvelables. Aujourd’hui, le président de CIE Mr Clauvis Agossu revient pour concrétiser des projets de partenariat s’appuyant sur une visioconférence lancée avec les cadres du groupe béninois à travers l’Afrique et l’Europe. Il faut rappeler que GISB est une société qui, grâce à des investissements porteurs, a fait un grand saut de qualité dans la fabrication d’équipements en énergie. La stratégie adoptée par le groupe industriel a insufflé la technologie et les innovations pour exceller dans le savoir-faire dans le secteur énergétique. C’est ainsi qu’aujourd’hui elle s’apprête à exporter son savoir-faire vers l’Afrique. C’est dans la localité de Bohicon à 150 km de Cotonou la capitale, qu’une câblerie (usine de fabrication de câbles électriques) va être réalisée sur le modèle de la ‘’Câblerie Algérienne’’ de Mesra (Mostaganem). GISB procèdera à l’accompagnement du groupe béninois dans l’ingénierie du câble dans toutes ses gammes, dans le transfert des nouvelles technologies, dans la recherche, dans la formation, dans les systèmes de management-Qualité et même l’ESG soit les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. Ce projet au Bénin dont l’infrastructure est fin prête qui sera assise sur 110 hectares avec comme prévisions 600 emplois directs. La rencontre de cette semaine au niveau du siège de GISB, était de peaufiner les dernières retouches surtout celles techniques, financières et de management. Pour rappel, la stratégie de GISB est allée au-delà de l’acte proprement commercial car la vision de ses responsables et leur confiance sur le savoir-faire est un acquis qui s’est conforté grâce à la politique des pouvoirs centraux visant une industrie de pointe dans les énergies. A cet égard, GISB s’attelle à prendre dûment sa place en Afrique. Comptant sur l’expérience de GISB, ce partenariat peut aller jusqu’à des projets dans le secteur des énergies renouvelables avec des projections, telles une centrale hybride de 10 MW dans le solaire et l’implantation d’une unité de fabrication de lampes LED sur des sites mitoyens à l’usine de conducteurs d’énergie électrique. Il sied de souligner que cette entreprise privée, devenue aujourd’hui un pôle industriel d’envergure nationale, s’est lancée dans la diversification du matériel électrique pour combler un réel besoin national réduisant ainsi la lourde facture des importations. Exporter son savoir-faire a de tous les temps été pour GISB, une ambition à rallier à son niveau technologique.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Université « Abdelhamid Ibn Badis » de Mostaganem. Colloque à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement

A l’occasion de la Journée ...

Hôtel IBIS de Mostaganem. Un projet toujours pas concrétisé

La stratégie de l’investissement dans ...

Activités partisanes à Mostaganem. Le RND au cœur de l’action

Le Bureau de la wilaya ...

Institut Panafricain des Sciences de l’eau et de l’Energie (PAUWES) à Tlemcen. Un projet et une main tendue vers l’Afrique

L’histoire universelle témoignera de la ...

Scouts Musulmans. La Journée nationale noblement célébrée à Mostaganem

En Algérie, le 27 mai ...