Accueil » MONDE » Le Kirghizistan accuse le Tadjikistan d’avoir violé la trêve

Le Kirghizistan accuse le Tadjikistan d’avoir violé la trêve

Les combats qui ont eu lieu cette semaine ont fait au moins 33 morts et 120 blessés selon les autorités kirghizes, tandis que le Tadjikistan, pays autoritaire et fermé, n’a pour l’instant annoncé aucune perte. Le Kirghizistan a accusé, samedi 1er mai, le Tadjikistan d’avoir violé le cessez-le-feu convenu l’avant-veille, jeudi 29 avril, après les pires affrontements frontaliers entre ces deux pays d’Asie centrale depuis leur indépendance en 1991. Les combats qui ont eu lieu cette semaine ont fait au moins 33 morts et 120 blessés selon les autorités kirghizes, tandis que le Tadjikistan, pays autoritaire et fermé, n’a pour l’instant annoncé aucune perte. Le Conseil national de sécurité du Kirghizistan a affirmé que l’armée tadjike avait ouvert le feu sur des habitations dans le district de Leilik, dans la région frontalière de Batken. Selon cette source, les habitants de la zone ont été évacués avant le début des tirs vers 13 heures (9 heures à Paris). Plus tôt dans la journée, Bichkek a accusé son voisin tadjik d’avoir bloqué une route stratégique reliant un territoire kirghiz au reste du pays. Le Kirghizistan a décrété deux jours de deuil national, samedi 1er mai et dimanche 2 mai, après les violences qui ont éclaté jeudi 29 avril autour de plusieurs zones frontalières, dont l’enclave tadjike de Voroukh. Plus d’un tiers de la frontière kirghizo-tadjike est contesté.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Carrefour de Mostaganem

Université. Les prolifiques apports au ...

Palestine. La Colombie confirme qu’elle va ouvrir une ambassade à Ramallah

La Colombie va ouvrir une ...

L’Europe appelle Israël à ne pas “menacer” les juges de la CPI

Le chef de la diplomatie ...

Iran. Décès du président Ebrahim Raïssi dans un accident d’hélicoptère

Le gouvernement iranien a annoncé ...

Le Carrefour de Mostaganem

Sans domicile fixe. Les raisons ...