Accueil » MONDE » Afghanistan. Les Etats-Unis entament la dernière phase de leur retrait
(FILES) In this file photo taken on June 6, 2019, US soldiers look out over hillsides during a visit of the commander of US and NATO forces in Afghanistan General Scott Miller at the Afghan National Army (ANA) checkpoint in Nerkh district of Wardak province. he United States has secured a seven-day reduction in violence in talks to help seek a negotiated settlement in Afghanistan, Pentagon chief Mark Esper said February 13, 2020. The announcement came as NATO defence ministers met in Brussels and a day after Afghan President Ashraf Ghani reported "notable progress" in negotiations with the Islamist insurgents."The United States and the Taliban have negotiated a proposal for a seven-day reduction in violence," Esper told reporters, dubbing his meetings with NATO colleagues "productive." - / AFP / THOMAS WATKINS

Afghanistan. Les Etats-Unis entament la dernière phase de leur retrait

L’armée américaine a démarré la phase ultime de son retrait d’Afghanistan, qui devrait se poursuivre tout l’été, laissant place aux doutes quant à l’avenir du pays. Les Etats-Unis commencent officiellement, samedi 1er mai, le retrait de leurs derniers soldats d’Afghanistan, qui une fois achevé sonnera la fin d’une guerre de 20 ans pour eux, mais ouvrira une période de forte incertitude pour un pays sous l’emprise grandissante des Taliban. Dans les faits, le processus de retrait est déjà en cours, selon des responsables américains en Afghanistan, et la date du 1er mai est avant tout symbolique. Il s’agissait de l’échéance choisie lors de l’accord signé en février 2020 à Doha, au Qatar, avec les Taliban par l’ancienne administration de Donald Trump, actant ce retrait. Ces derniers jours, le ciel au-dessus de Kaboul et de la base aérienne toute proche de Bagram s’est plus souvent que d’ordinaire rempli d’hélicoptères américains, chargés de préparer ce grand départ, qui interviendra d’ici le 11 septembre, date du 20e anniversaire des attentats de 2001. Les alliés de l’Otan ont, eux, commencé jeudi le retrait des contingents de la mission « Resolute Support », qui doit se faire de manière coordonnée avec les Américains. Le président Joe Biden avait confirmé mi-avril le départ des 2 500 soldats encore présents en Afghanistan. « L’heure est venue de mettre fin à la plus longue guerre de l’Amérique », avait-il déclaré, estimant que l’objectif de l’intervention, qui était d’empêcher l’Afghanistan de servir à nouveau de base à des attaques contre son pays, avait été rempli. Les Etats-Unis étaient intervenus en Afghanistan dans la foulée des attentats de 2001 contre les tours jumelles de New York et le Pentagone. Ils ont chassé du pouvoir les Taliban, accusés d’avoir accueilli la nébuleuse jihadiste Al-Qaïda responsable des attentats, avant de s’enliser. Au plus fort de leur présence, en 2010-2011, quelque 100 000 militaires américains étaient déployés dans le pays. Plus de 2 000 Américains et des dizaines de milliers d’Afghans ont été tués au cours de ce conflit. Depuis la signature de l’accord de Doha, les Taliban se sont abstenus d’attaquer directement les forces étrangères. Mais ils se sont montrés sans pitié avec les troupes gouvernementales, qu’ils ne cessent de harceler dans les campagnes, tout en terrorisant les grandes villes avec des attentats ciblés. L’annonce du départ des Américains n’a fait qu’exacerber la peur de nombreux Afghans, qui redoutent de voir les Taliban revenir au pouvoir et imposer le même régime fondamentaliste que lorsqu’ils gouvernaient le pays, entre 1996 et 2001. « Tout le monde est effrayé à l’idée de retourner aux jours sombres de l’ère talibane », a déclaré à l’AFP Mena Nowrozi, une employée d’une radio privée à Kaboul. « Les Taliban sont toujours les mêmes, ils n’ont pas changé.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Etats-Unis. Au moins 25 millions d’Américains menacés par le mauvais temps

«Une succession d’orages graves ? ...

Iran. Plus de 300 morts depuis le début des manifestations

Un premier bilan officiel, qui ...

Face aux manifestations. Pékin assure que son «combat contre le Covid-19 sera une réussite»

Au lendemain de manifestations rares, ...

Covid-19 en Chine. Protestations contre la politique «zéro cas»

La colère monte en Chine, ...

Migrations. Les 27 décident d’un plan d’urgence

Ne «pas reproduire »la crise franco-italienne ...