Accueil » Point de Vue » Somnifère pour la jeunesse: des psychotropes en vrac

Somnifère pour la jeunesse: des psychotropes en vrac

Avant d’entamer cette chronique, j’aimerai bien profiter de cette occasion afin de rendre un grand hommage à nos services de sécurité qui ont mené à bien et avec un parfait professionnalisme, cette opération anti-stupéfiant de grande envergure. J’avais suivi ses tenants et ses aboutissants en détails sur Youtube. Elle concrétisait la réussite, le savoir-faire et un patriotisme des plus dévoués. Donc, juste après le rush migratoire provocateur des Africains vers l’Algérie qui a été stoppé à la frontière sud, grâce toujours à la vigilance et à la mobilité de nos services de sécurité (gardes-frontières, gendarmerie et police nationale) et sans oublier du coup à rendre un vibrant hommage à nos compatriotes les Touaregs de Tamanrasset qui se sont mobilisés pour défendre les frontières sud du pays contre cette satanique manigance. Voilà, un autre coup dur qui visait l’Algérie, notamment la jeunesse algérienne, celui d’inonder le pays par des psychotropes. Et, c’est toujours les frontières avec le Sahel qui servaient de passoire. À mon avis, je ne crois pas que je vais être obligé d’expliquer à nos respectables lecteurs, ce que c’est de faire affluer au pays des psychotropes et pourquoi, c’est la jeunesse qui est la plus ciblée dans cette agression ennemie. Attention! Ne pas se limiter à croire que c’est la cupidité, le gain facile à flot et le gangstérisme qui seraient le seul alibi à expliquer cela! Il y a de la politique, là dedans en filigrane. A l’instar du dernier cynique épisode des Africains voulant transgresser illégalement et forcement la frontière algérienne, à la manière de ce qui s’était passé en Tunisie et en Libye, l’affaire de la dernière grosse saisie de psychotropes visait à porter atteinte au pays et à sa jeunesse. Pour être sincère, la façon avec laquelle les médias français avaient, rappelle-t-on, traité les informations du rush africain sur l’Algérie, prouvaient qu’ils auraient une main basse dans cette affaire. Les psychotropes également provenaient des Etats du Sahel ! Ces Etats «voisins» seraient-ils d’intelligence avec les SR qui avaient mené ces sinistres opérations. Nos relations sont coopératives, bonnes et parfaites. Ils devraient, au nom de ces bonnes relations, empêcher toute chose qui pourrait représenter un danger pour «le frère voisin». Même, à l’intérieur de l’Algérie, il y existe un courant antinational cherchant à nuire au pays. Le mouvement du Hirak 2019 avait prouvé et confirmé l’existence de cette pègre, agissant dans l’ombre, préférant faire de l’opposition à sa manière. C’est de la guerre faite autrement!

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le top de la formation dans l’Institution militaire

Depuis l’adoption de l’option visant ...

Le 16 avril: Jour de la science… tout un symbole

Les Algériens avaient choisi le ...

Le Proche-Orient sur une poudrière

Dès le 07 octobre dernier, ...

Israël est désormais vulnérable!

A vrai dire, la vulnérabilité ...

Et, si l’Iran attaque Israël?

C’est possible… Mais une telle ...