Accueil » SPORT » Décédé jeudi à l’âge de 82 ans. Quand Pelé visitait Oran et l’Algérie…

Décédé jeudi à l’âge de 82 ans. Quand Pelé visitait Oran et l’Algérie…

L’annonce de sa mort a boule-versé le monde. Décédé jeudi soir à l’âge de 82 ans, Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé restera à jamais comme le Roi du Football, le meilleur joueur de l’histoire. Si dès l’annonce de sa mort, la planète du sport lui a rendu un hommage digne de sa légende, l’Algérie l’avait fait de son vivant. Pelé en avait été l’hôte à trois reprises, avec les honneurs dus à son rang de triple vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA. La première fois, c’était en 1965. Le 17 juin plus exactement, la sélection algérienne dirigée par Abderrahmane Ibrir qui venait de se qualifier à sa première compétition, les Jeux Africains, reçoit donc les champions du Monde en titre à un an de l’édition anglaise de 1966. Pour les Algériens qui reçoivent au stade municipal d’Oran, ce n’est que leur douzième match reconnu par la FIFA.  Dans les tribunes, le président Ahmed Ben Bella ancien joueur de l’Olympique de Marseille, entre autres, est venu comme tout le monde (60 000 personnes) voir de ses yeux le phénomène Pelé mais aussi Garrincha, Vava et Gerson. En face les anciens de l’équipe du FLN, Mekhloufi, Defnoun, Soukhane sont encore là aux côtés des jeunes comme Djillali Selmi qui aurait selon la légende mis un petit pont au numéro 10 brésilien. Pourtant le score final est sans appel, 3-0 pour les Auriverde. Le lendemain la seleçao débarque à Alger, un second match devant avoir lieu au stade municipal de Belcourt. L’ambassade du Brésil à El Biar organise une réception, l’occasion pour les héros de l’indépendance de discuter longuement avec Pelé. Ce second match n’aura finalement pas lieu car le lendemain, un coup d’Etat avait lieu dans la capitale. Quatre ans plus tard, soit en 1969, c’est avec son club, le Santos FC que Pelé revient au stade municipal d’Oran qui porte désormais le nom de 19 juin 1965, en référence au fameux changement de cap politique. La nouvelle année commence donc pas ce match amical le 9 février toujours sur le tuf oranais où les défunts Miloud Hadefi en libéro et Abdelkader Freha vont se distinguer sans cette rencontre qui se termine sur le score de 1-1 avec une égalisation de « Bika » en seconde période qui provoquera un envahissement du terrain. Depuis l’Algérie rencontrera deux fois le Brésil, une fois en Coupe du Monde en 1986 (0-1) puis une seconde fois en amical en 2007 à Montpellier (0-2). Pelé, de son côté, reviendra en Algérie sous l’égide de Coca Cola où il rendra visite aux Verts, dirigés par Vahid Halilhodzic, qui préparent le Mondial brésilien de 2014. Au stade Mustapha Tchaker de Blida, le Roi donnera le coupe d’envoi d’un match amical entre l’Algérie et la Slovénie, une rose à la main offerte par le capitaine de l’époque Madjid Bougherra. Une triple visite qui ancrera encore davantage la légende du Brésilien triple champion du monde dans l’imaginaire collectif algérien. Rachid B.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

En amont du choc entre l’EN et la Guinée le 6 juin à Alger. Diawara devance Petkovic

En attendant que le sélectionneur ...

La direction du MCO exige l’épuration du calendrier. Belbachir: «Nous ne jouerons pas face à Ben Aknoun»

«Vaut mieux tard que jamais», ...

Trois internationaux et un président de retour en Ligue 1. Le SCO Angers, porte-drapeau du foot DZ en France

Trois internationaux algériens devraient briller ...

Son large succès aux dépens de l’ESS conforte Bouzidi. Le MCO poursuit sa marche en avant

A la faveur de sa ...

Benzia seul Algérien champion en club, en attendant Amoura. Une représentativité DZ en baisse en Europe

Grâce à Riyad Mahrez, magnifique ...