Accueil » ACTUALITE » Zitouni préside une réunion à quelques jours de l’Aïd El Kebir et de la saison estivale. Objectif : assurer la disponibilité des produits

Zitouni préside une réunion à quelques jours de l’Aïd El Kebir et de la saison estivale. Objectif : assurer la disponibilité des produits

Faut-il se passer et sacrifier les «traditions» sur l’autel des «nécessités» des ménages ? Pas cette fois encore puisqu’il faudra compter sur la décision de larges franges de citoyens qui sont décidés à accomplir le rituel sacré suite à l’annonce d’une baisse des prix des moutons en 2024. Une aubaine que ne veulent aucunement rater les ménages aux bourses moyennes. Mais qu’en est-il toutefois de la saison estivale ? A la veille de l’Aïd Al Adha et la saison d’été, deux grandes échéances de ruée importante et de consommation de produits alimentaires, le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations instaure une batterie de mesures. Il en a fait d’ailleurs son credo d’autant plus que l’expérience réussie lors du mois de Ramadhan précédent est encore vivace. Tayeb Zitouni avait en effet pris, lors de la dernière échéance, des décisions qui se seront avérées efficaces pour rendre disponibles tous produits alimentaires stratégiques qui font l’objet d’une consommation effrénée pour ne pas dire abusive. Les produits livrés par les marché de proximité comme les viandes rouges et de volaille, les laits et produits laitiers dérivés, les sucreries, la semoule et la farine, les poissons, ont suscité un engouement sans précédent des ménages au moyen revenu grâce à des prix largement à leur portée voire raisonnables appelés «prix référentiels». Les citoyens algériens se rappelleront certainement pour longtemps de l’euphorie qu’ils ont dû vivre grâce aux produits variés disponibles sur le marché de consommation. D’ailleurs, ce n’est pas sans raison que cette expérience a servi de baromètre ou référence pour le ministère du commerce afin de reconduire sa feuille de route pour les prochaines étapes aussi cruciales que l’Aïd Al Adha et la saison estivale. Il a donc décidé de la renouveler à quelques jours de ces eux rendez-vous succédant au ramadhan en matière de pic de consommation surtout avec l’afflux attendu des touristes et des résidents nationaux à l’étranger. Une tradition qu’entend, ce faisant, perpétuer le ministère du commerce en coïncidence aux afflux massifs des visiteurs chez leur famille en Algérie. Pour cela, le dispositif est donc mis en branle pour répondre à toutes les préoccupations alimentaires exprimées par les ménages durant ces deux périodes de pointe. Une réunion de la Commission multisectorielle consacrée au suivi de l’approvisionnement du marché national en produits essentiels de large consommation et aux préparatifs de la saison estivale et de l’Aïd El Adha, a été présidée le 20 mai par le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni indique un communiqué du ministère. Cette commission, regroupe, il faut le souligner, des représentants du ministère du Commerce, du ministère de l’Industrie et de la Production pharmaceutique et du ministère de l’Agriculture et du Développement rural. Quel message leur a-t-il été délivré ? L’accent a été mis sur l’importance d’une bonne coordination pour assurer une disponibilité durable des produits essentiels dans les marchés à des prix raisonnables et répondre aux besoins des citoyens durant la saison estivale qui connaît une hausse de la demande sur plusieurs marchandises et services, notamment dans les 14 wilayas côtières. L’impératif de renforcer le contrôle sur les marchés en vue d’assurer la qualité et sécurité des produits, mais aussi d’éviter toute tentative de spéculation, a été mis en exergue par le ministre du Commerce qui a exhorté tous les offices et les établissements économiques relevant des ministères de l’Agriculture et de l’Industrie à exploiter les surfaces assurées par la Société «Magros» des marchés régionaux de fruits et légumes, afin de commercialiser leurs produits et de renforcer leurs disponibilités dans les différentes wilayas. Une sorte de «remake» des décisions prises lors du mois sacré pour faire face à la flambée des prix qui le caractérisait, annihiler toute tentative «organisée» de pénuries. Il faut rappeler que le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations avait appelé, à cet effet, les producteurs, lors de ses récentes sorties sur le terrain, à réduire les prix de différents produits de large consommation de 10% au minimum, concomitamment avec l’avènement du mois de Ramadhan, afin de soutenir le pouvoir d’achat des citoyens et de renforcer l’esprit de solidarité. Les gestionnaires des marchés ont aussi été conviés à accompagner ces efforts à travers une série de mesures, dont l’annulation des congés hebdomadaires des marchés durant le mois de Ramadhan, garantir un suivi hebdomadaire de la disponibilité des légumes et des fruits, faciliter la commercialisation des produits agricoles, en sus d’assurer l’affichage des prix et un suivi quotidien. Tayeb Zitouni avait d’autre part haussé le ton soulignant que la lutte contre toutes formes de spéculation, notamment au niveau des stocks et des chambres froides non déclarés, sera sans merci. Le successeur de Kamel Rezig a, cette fois-ci, instruit la Commission tripartite de mettre en place les mesures nécessaires à travers une parfaite coordination, pour assurer la disponibilité de tous les produits de large consommation, ainsi que les fruits et légumes dans les marchés, avant, durant et après les jours de l’Aïd El Adha. Est-ce annonciateur d’un prix raisonnable du mouton de l’Aïd pour les revenus modérés ? Tayeb Zitouni ne le dit pas…

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Président de la République s’exprime sur les souffrances des ghazaouis. «Une tache dans l’histoire de l’humanité»

Des bombardements et des morts ...

Mers Al Hadjadj. Près de 200 embarcations de fortune évacuées mercredi du petit port

Dans le cadre de la ...

L’armée sioniste a détruit intentionnellement toutes les infrastructures de base. Plus de 20 ans pour reconstruire Ghaza

Comment reconstruire la bande de ...

Une position africaine commune pour la réforme du Conseil de sécurité. Corriger une injustice historique

L’Afrique dit son dernier mot. ...

Sacrifice de l’Aïd El Adha. Simple formalité pour les riches, Vraie saignée pour les pauvres

Il faut toucher combien pour ...