Accueil » ORAN » Après l’enquête sur 3.000 agents balayeurs de la commune. Des contrats de recrutement de trois mois pour rendre la ville neuve

Après l’enquête sur 3.000 agents balayeurs de la commune. Des contrats de recrutement de trois mois pour rendre la ville neuve

L’enquête demandée, il y a quelques semaines par le wali d’Oran, sur la situation juridique des balayeurs de la commune, a fait ressortir pas mal d’anomalies et de dysfonctionnements dans ce domaine. Il y a plusieurs mois, le maire d’Oran avait affirmé que la crise des ordures ménagères était préfabriquée et montée de toutes pièces, raison pour laquelle il avait instruit ses responsables de faire en sorte de mobiliser tous les acteurs intervenant dans le domaine de la collecte y compris les agents balayeurs. Près de 3.000 agents balayeurs étaient recensés à cette date mais leur impact était peu visible sur le terrain, ont constaté des enquêteurs de la wilaya. Il faut dire que du pain sur la planche attendait de pied ferme la commune pour effectuer un assainissement administratif dans le corps des agents de balayage qui sont en renfort de ceux chargés de la collecte. L’une des solutions qui sont alors apparues, est la «recréation » par les services de la cellule de l’environnement de la wilaya d’Oran, au vu de l’urgence des Jeux Méditerranéens du dispositif des «contrats de trois mois» des balayeurs pour mener les dernières retouches. Il va sans dire que la gestion des déchets ménagers et assimilés qui repose en principe sur les établissements publics à caractère commercial tels Epics et les communes, a également impliqué un autre acteur aussi incontournable, à savoir les balayeurs. Ce n’est pas sans raison d’ailleurs que la ville d’Oran a fait aujourd’hui peau neuve. Les agents balayeurs dont les contrats sont assurés par la wilaya ont été recrutés par l’entreprise publique de gestion des déchets «Oran Propreté». En gilets jaunes et verts, ils sillonnent à présent tous les coins de la ville et aux alentours des sites et cités immédiats des Jeux Méditerranéens pour venir en amont à l’action des camions de ramassage. Un travail de fond en comble a été effectué dans le dispositif de balayeurs à Oran en application des instructions du wali Sayoud Said qui a relevé des lacunes au sujet de la situation des 3.000 agents de balayage de la commune et les premiers résultats ont d’ores et déjà donné satisfaction», a assuré, jeudi, le directeur de l’Epic Oran Propreté, Moussa Ahmed, lors d’une opération de routine de supervision des camions de collecte et des balayeurs recrutés.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

05 éléments de soutien neutralisés et des bombes détruites en une semaine. La traque des résidus terroristes continue

L’Algérie qui a réussi à ...

Licences d’importation automobile. Les précisions du GCA

Le secteur automobile est mal ...

Rapport de la banque mondiale sur la situation économique en Algérie. Une nette amélioration

L’Algérie a renoué dès l’année ...

Y a-t-il une volonté d’un pourrissement de la ville Prolifération des ordures, un «crime» contre l’environnement?

«Inquiétant, n’est pas encore le ...

L’anglais dès cette rentrée pour les élèves du primaire. Un million de livres imprimés

C’est la course contre la ...