Accueil » ACTUALITE » Agression israélienne contre Ghaza. De nouvelles victimes parmi les journalistes

Agression israélienne contre Ghaza. De nouvelles victimes parmi les journalistes

Reporter sans frontières (RSF) a saisi, à deux reprises, la Cour pénale internationale pour ces crimes commis contre les journalistes par Israël. Par ailleurs, le bureau des médias à Ghaza a annoncé, avant hier, qu’un journaliste palestinien est mort en martyr dans un bombardement sioniste portant le nombre de journalistes tués à 137 depuis le début de l’agression génocidaire le 07 Octobre 2023 dans la bande de Ghaza. Le bureau a affirmé que « le nombre de journalistes martyrs s’est élevé à 137, depuis le début de la guerre génocidaire dans la bande de Ghaza, après la mort d’Abdel Wahab Awni Abou Aoun ». Sans préciser la date de sa mort, il a expliqué qu’Abou Aoun était « un photo-journaliste (…) et a été tué lorsque l’occupation a bombardé sa maison dans le camp de Maghazi, au centre de la bande de Ghaza ». L’entité sioniste avait commis « un nouveau massacre en bombardant les tentes abritant des journalistes et des personnes déplacées à l’hôpital Martyrs d’Al-Aqsa » rapporte un communiqué du bureau. En effet, il s’agit aussi de l’assassinat de 03 journalistes palestiniens, portant le nombre des journalistes martyrs alors à 136. La guerre sioniste contre Ghaza, qui en est à son 177ème jour, a fait des dizaines de milliers de martyrs palestiniens, pour la plupart des enfants et des femmes, des destructions massives d’infrastructures, et une famine qui a coûté la vie à des enfants, selon les autorités palestiniennes et l’ONU. En cinq mois, au moins 103 journalistes ont été tués à Gaza par des frappes israéliennes, dont au moins 22 dans l’exercice de leurs fonctions à ce jour. Reporters sans frontières (RSF) dresse le bilan de l’une des guerres les plus meurtrières pour les journalistes. Un chiffre glaçant selon le SG de RSF ( Reporter sans frontières) 103 journalistes à Gaza ont été tués par l’armée israélienne en cinq mois de guerre. Depuis le premier jour du conflit déclenché le 7 octobre, leurs noms ne cessent de s’ajouter à ce bilan effroyable d’une tragédie toujours en cours. Journalistes pour la télévision, la radio, la presse écrite ou multimédia, photographes ou caméramans, 91 hommes et 12 femmes journalistes de tous âges figurent parmi ces victimes, toutes palestiniennes. Ils ont été tués dans différents lieux de la bande de Gaza, du nord au sud en passant par Khan Younès, illustrant le fait que les journalistes n’ont aucun refuge sur ce territoire. Parmi les reporters tués, au moins 22 journalistes ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions ou en raison de celles-ci selon les éléments recueillis par RSF à ce jour ; nombre d’entre eux étaient sur le terrain en reportage, clairement identifiables comme journalistes, d’autres ont été tués par des frappes qui ont touché spécifiquement leurs domiciles. Ainsi RSF a saisi, à deux reprises, la Cour pénale internationale pour ces crimes commis contre les journalistes par Israël(…)Ces 103 journalistes ne sont pas des chiffres, ce sont 103 voix qu’Israël a réduites au silence soit 103 témoignages en moins sur la catastrophe qui se déroule en Palestine au total 103 vies éteintes. Si les chiffres montrent quelque chose, c’est que depuis le 7 octobre, aucun endroit de Gaza n’est sûr, aucun journaliste de Gaza n’est épargné, et le massacre ne s’arrête pas. RSF réitère son appel urgent à protéger les journalistes de Gaza selon Christophe Delloire SG de RSF.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Marché pétrolier mondial. Quelles perspectives à court terme?

Le ministre de l’Energie et ...

Banque Mondiale. 18,5 milliards de dollars de perte à Ghaza

Le bilan de cette agression ...

Lancement du Réseau associatif pour le dialogue et le bon voisinage algéro-africain. Soutien pour les dynamiques participatives

Une convention de partenariat et ...

Opérateurs algériens. Quels sont les enjeux économiques?

Le baril du pétrole plafonne ...

Partenariat Algérie – UE. Vers une révision de la balance commerciale

Une rencontre sur l’environnement de ...