Accueil » ACTUALITE » Pouvoir d’achat des Algériens. Les mesures prises par Tebboune

Pouvoir d’achat des Algériens. Les mesures prises par Tebboune

Le pouvoir d’achat est au centre des préoccupations du président de la république Abdelmadjid Tebboune. La situation sociale des ménages ne prête pas à l’optimisme tant les prix en cours de plusieurs produits défient tout entendement sur le marché. Le ramadhan a donné de sérieux tracas aux ménages en ce qui concerne notamment la pomme de terre, la tomate, le poulet et certains fruits sans parler des poissons et des viandes rouges qui restent excessives. Le Chef de l’Etat a annoncé des mesures fortes pour améliorer le pouvoir d’achat des ménages. Une stratégie est mise en place pour renforcer ce dernier en trois axes majeurs. Le président Tebboune dévoile un ambitieux plan d’augmentation des salaires, visant une progression totale de 100% d’ici 2027. Actuellement, une hausse de 47% a déjà été mise en œuvre, et le reste sera complété dans les années à venir. Ce faisant, le Gouvernement, sous la direction du président Tebboune, s’engage résolument à améliorer les conditions de vie des ménages, et à cet effet, à assurer des augmentations salariales graduelles jusqu’en 2027 avec un objectif final de doublement des salaires. Sur ce coup, de telles avancées sont censées être entières en 3 ans, c’est-à-dire à 100 % ce qui constitue un précédent dans les annales de la fonction publique en Algérie. Déjà, des avancées significatives ont été réalisées, avec une augmentation de 47% des salaires déjà mise en place. En octobre dernier, le président Tebboune avait décidé d’augmenter la bourse universitaire et revoir les salaires des imams. Le président Tebboune continue sur sa lancée de renforcer le pouvoir d’achat des couches sociales touchées par l’inflation et l’érosion du pouvoir d’achat. Jusqu’à promettre de réduire de moins de 4% ce taux d’inflation. Il annonce avec fermeté que le gouvernement ne s’arrêtera pas là. Il prévoit d’injecter les 53% restants pour atteindre une augmentation totale de 100%. L’autre mesure est par rapport à la réduction du taux de dépréciation du dinar algérien responsable des malheurs de l’économie algérienne qui tire majoritairement ses revenus à partir des importations. Le but est non seulement de renforcer la cote de la monnaie nationale dans les opérations d’importations mais aussi de stabiliser sa force sur les bourses et les marchés d’échange internationaux des devises. Il s’agit en clair d’une stratégie basée sur la réévaluation du taux de change du dinar algérien. Celle-ci était longtemps au cœur des préoccupations du gouvernement et du président de la république au lendemain de la révision de loi sur la monnaie et le crédit. Cette démarche vise à stimuler la valeur de la monnaie nationale, passant de près de 140 DA pour un dollar à un objectif de 100 DA pour un dollar. Une autre facette de cette stratégie économique concerne le renforcement du dinar. En effet, le président Tebboune souligne l’importance de réévaluer la valeur de la monnaie nationale pour la rendre plus forte par rapport aux devises étrangères. Cette démarche vise à réduire les coûts des importations en stimulant la production locale et en ajustant le taux de change à la hausse. Le gouvernement est déterminé à restaurer la valeur du dinar, visant à le stabiliser autour de 100 DA pour un dollar. Par ailleurs, pour maintenir la stabilité économique, un effort particulier est porté sur la maîtrise de l’inflation. Le président Tebboune s’engage à maintenir l’inflation en dessous de 4%, un seuil jugé acceptable pour protéger le pouvoir d’achat des citoyens. De plus, face à une inflation importée, résultant de l’augmentation des coûts des importations, le gouvernement prend des mesures pour maintenir les prix à la consommation sous contrôle. Cette démarche vise à préserver le pouvoir d’achat des citoyens et à favoriser la croissance économique. Pour conclure, le président Tebboune insiste sur l’importance de maintenir l’inflation en dessous de 4%, un seuil critique pour éviter une détérioration du pouvoir d’achat. Cette lutte contre l’inflation est essentielle pour consolider les progrès réalisés en termes d’augmentation salariale et de stabilité économique.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Plans émiratis pour déstabiliser le Sahel et l’Algérie. Ces pays à la botte d’Israël…

A la guerre comme à ...

2ème session d’APW en avril. L’agriculture, un dossier qui promet…

La deuxième session ordinaire de ...

Vigilance face aux turbulences et tensions dans la région. Que de défis à l’Algérie nouvelle !

Le Président de la République, ...

Les communes doivent déposer succinctement les opérations avant de prétendre aux financements de soutien. De la crise Covid … à la crise budgétaire

L’une des recommandations faites aux ...

7.300 victimes dont 2.470 après l’indépendance et des survivants souffrant d’handicaps physiques psychologiques. Les crimes continus des mines antipersonnel

Après la mort des victimes ...