Accueil » ACTUALITE » Xavier Driencourt revient une nouvelle fois sur les relations algéro-françaises. Les délires d’un ex-diplomate

Xavier Driencourt revient une nouvelle fois sur les relations algéro-françaises. Les délires d’un ex-diplomate

«On se fâche, puis on se réconcilie». Voilà en somme la quintessence des propos nuancés tenu par l’ex ambassadeur français en Algérie, Xavier Driencourt, concernant les relations Algéro-françaises. «La France a perdu de son aura. Avec les difficultés économiques qu’elle connaît, elle compte moins dans le panorama diplomatique algérien. Quant aux relations économiques que la France entretient avec l’Algérie, la Chine nous a dépassés et nous sommes aujourd’hui à égalité avec l’Italie, l’Espagne ou encore l’Allemagne», a indiqué l’ex-ambassadeur de la France en Algérie, Xavier Driencourt, dans un entretien publié au journal français de la côte d’Azur «Nice Matin».
Il précise dans cette longue interview sur son expérience de diplomate en Algérie de par son statut d’ancien ambassadeur, son passage a été réellement perçu comme une énigme par les hommes politiques algériens. En effet, après avoir quitté l’Algérie, il revient pour briguer un second mandat auprès de la représentation française à Hydra à Alger. Il analyse la situation en rappelant que sous la conduite des États-Unis, les accords d’Abraham et leur suite, la normalisation des relations entre le Maroc et Israël poussent l’Algérie à se rapprocher de son allié historique, de son protecteur naturel la Russie. Dans ses critiques acerbes à l’encontre de l’Algérie, il affirme qu’il ne faut pas sous-estimer la détestation de la France par les militaires algériens qui dirigent le pays et par les islamistes. Dans ce long réquisitoire, cet ex-diplomate français en Algérie cultive la destination et l’inimitié envers l’Algérie. Certes, il y a eu dégel des relations bilatérales entre les deux pays mais les relations vacillent et comptent revenir à la normale à la faveur des dernières entrevues entre les deux présidents des deux pays. L’ex-ambassadeur considère l’Algérie comme une énigme. L’ex-diplomate s’appuie sur l’hypothèse du colonialisme car, selon ses propos, «l’Algérie demeure une énigme du fait que la France a colonisé l’Algérie pendant 132 ans». «Nous croyons connaître ce pays, mais qu’en réalité, il n’en est rien». «L’Algérie reste un pays énigmatique, dit-il, fermé, opaque, mystérieux (…), nous manquons cruellement de capteurs». En raison de l’importante diaspora algérienne en France, «les Algériens nous connaissent beaucoup mieux», poursuit-il. Driencourt a été ambassadeur en Algérie à deux reprises A la question : Quelle évolution avez-vous constatée dans les relations entre les deux pays ? Il répond : «Plus qu’une évolution, il existe une constante dans les relations franco-algériennes que je décris comme un phénomène de type CAC 40, avec une alternance de périodes haussières et de périodes baissières». Il poursuit ainsi son réquisitoire par dire que la relation entre nos deux pays est une sinusoïdale : «on se fâche, puis on se réconcilie. Mais depuis quelque temps, force est de constater que la tendance baissière l’emporte». «Enfin Entre la France, l’Algérie et le Maroc, nous sommes dans une sorte de triangle infernal. Sous Mitterrand, Chirac, Sarkozy et même Hollande, il existait un équilibre entre nos positions vis-à-vis de l’Algérie et du Maroc. Mais depuis l’élection du président Emmanuel Macron, on a totalement misé sur l’Algérie (…) et ce pari se transforme en piège », dit-il. «On ne récolte, en effet, que des insultes, des humiliations du côté d’Alger et on s’est brouillé avec le Maroc qui exige que la France reconnaisse sa souveraineté sur le Sahara occidental comme l’a fait l’Espagne. Aujourd’hui, la France n’est bien avec aucun pays du Maghreb» dit-il d’une manière outrancière.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Selon le journal officiel. Reprise des levées d’immunité pour plusieurs élus

Les parlementaires qui nous ont ...

Tourisme et Sport. 6ème foulée des gazelles algériennes

En prévision de la journée ...

Le SITEV du 30 au 02 juin à la Safex. Une opportunité aux professionnels du tourisme

Le Salon international du tourisme ...

Marché pétrolier mondial. Quelles perspectives à court terme?

Le ministre de l’Energie et ...

Banque Mondiale. 18,5 milliards de dollars de perte à Ghaza

Le bilan de cette agression ...