Accueil » CHRONIQUE » Sauvons nos retraites!

Sauvons nos retraites!

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale a tiré la sonnette d’alarme quant au déficit budgétaire dont souffre la Caisse nationale des retraites et écarte toute option d’une retraite anticipée. «Un déficit qui s’élève à 700 milliards de centimes par an», souligne-t-il. La retraite anticipée ou proportionnelle demeure donc exclue, compte tenu de l’immense manque à gagner de la CNR. Le ministre Djaaboub n’a fait qu’alerter comme l’ont fait déjà ses prédécesseurs. A aucun moment, nos responsables n’osent parler de l’origine de ce déficit. Et pourtant, cette menace ne date pas d’aujourd’hui. Le 9 juin dernier, le Directeur de la CNR a fait savoir qu’il existe une réflexion sur la possibilité de «prélèvements de taxes sur le tabac, sur la téléphonie mobile ou bien encore sur les médicaments». Slimane Melouka a également évoqué la hausse de droits douaniers sur d’autres produits comme les alcools et «autres produits nocifs pour la santé». D’autres sources de financement ne sont pas exclues tant la situation financière de la CNR est chronique. Djaâboub a affirmé, ce 29 décembre, à la Radio nationale chaîne 1, que seule la création de nouveaux emplois pourrait sauver cette caisse. Au demeurant, des spécialistes indiquent que le déficit est aussi en cause les mesures prises par le gouvernement, notamment la suppression de l’impôt sur le revenu global (IRG). Cette mesure qui a touché près de 02 millions de retraités, représente un poids en plus pour une trésorerie déjà très déficitaire. On n’en parle jamais de ce point. On sent que les ministres ne font que nous parler sans prendre de décisions. La CNR peut déjà «soigner» son budget en récupérant les cotisations des travailleurs œuvrant dans le marché informel. Voilà, une bonne piste à explorer, sauf qu’il faut beaucoup de volonté politique. Par ailleurs, la bonne nouvelle, la CNR prévoit d’installer prochainement une plateforme électronique. Cette prestation permettra aux travailleurs de monter leurs dossiers deux ans environ avant la date durant laquelle ils sont censés prendre leur retraite. Il est temps d’ouvrir un vrai débat sur la CNR surtout avec la dégringolade du dinar.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Valoriser notre gaz !

Lors de la séance d’ouverture ...

Déjà des mesures contre les feux de forêt !

La Commission nationale de protection ...

Blé, l’Algérie sereine…

Les prix du maïs, du ...

Valorisation des eaux usées, le défi

Le ministre de l’Hydraulique, Taha ...

Le FLN se prépare aux élections…

Sous la direction d’Abdelkrim Ben ...