Accueil » ORAN » Pluies torrentielles et obstruction d’avaloirs. Communes «en alerte» et candidats préoccupés par les meetings

Pluies torrentielles et obstruction d’avaloirs. Communes «en alerte» et candidats préoccupés par les meetings

Le coup de starter a été donné, samedi, à travers plusieurs communes pour une énième nettoyage et curage des avaloirs. Plusieurs points noirs sont en effet apparus out «réapparus» à cause des dysfonctionnements dans plusieurs communes. Les pluies torrentielles ont provoqué l’obstruction d’avaloirs dans plusieurs agglomérations, ce qui semble avoir mis, dans d’inextricables difficultés, les présidents des assemblées communales en question, obligés de sortir le grand jeu, à moins de dix neuf jours des élections locales. Une occasion saisie au vol par certains candidats de partis politiques en course, qui tentent de se mettre en évidence et d’utiliser certaines opérations, comme le traitement des avaloirs, leur «fonds de commerce» ou thème de campagne via les réseaux sociaux et leurs pages facebook. Les thèmes de campagne sont en effet un véritable casse-tête pour les candidats, à moins de quelques jours du scrutin. Faute d’une vision ou de projet, les partis politiques n’ont toujours pas de thème précis de campagne de quoi l’exploiter à bon escient et appeler les riverains à aller en masse aux urnes. Beaucoup plus préoccupés par leurs meetings, ils sont absents sur le terrain, durant les opérations de nettoyage des avaloirs, menées par les communes. Des dizaines d’avaloirs ont été découverts bouchés ou obstrués de sachets de plastique ou de déchets avant que les équipes de la DVC et de la DPE n’interviennent pour enrayer les brèches laissées par les pluies fortes survenues de jeudi à samedi. Toutefois, l’absence sur le terrain des formations politiques pour sensibiliser les citoyens sur leur obligations envers les collectivité locales, en matière de respect de l’hygiène publique, de nettoyage des regards ou de ramassage des ordures ménagères, est criarde. La sempiternelle question que se posent les citoyens de communes dites «vulnérables», est de savoir si celles-ci sont prêtes pour faire face à d’éventuelles inondations. Des opérations de curage des avaloirs sont menées tambour battant depuis quelques jours et des camions procèdent à l’évacuation des déchets et des gravats. Les partis politiques qui donnent l’impression d’être à la traîne, ne croient pas si bien s’y tromper, eux qui tentent de se démarquer des efforts des responsables actuels des communes. En laissant le terrain fertile aux spéculations et aux langues déliées, ils tentent par leur démarcation de tout ce qui a trait au citoyen, de prouver indirectement que les communes ont été défaillantes et qu’ils en sont les sauveurs. Par quoi? Pas d’alternative ni de projet palpable. Qu’est-ce qui empêche une formation politique de s’investir dans une campagne sanitaire ou de curage des avaloirs?

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ruées massives et précoces des estivants sur les plages de l’ouest Il ne suffit plus de température minimum pour se baigner

Faut-il attendre une température minimum ...

Sécurisation des plages «Opération coup de poing contre les squatteurs»

Comme il a été dénoncé ...

Prochaine session d’APW. Les forêts, la saison estivale, la santé et d’autres dossiers

La prochaine Session ordinaire de ...

Le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres. Projets de grande envergure au menu

Un nouveau Conseil des ministres ...

En période électorale, l’obsession politique sur l’Islam devient particulièrement préoccupante. La mosquée de Paris dénonce

Que reproche-t-on aux Musulmans de ...