Accueil » Point de Vue » Oran submergée par les ordures !

Oran submergée par les ordures !

C’est pour la énième fois, que nous sommes en train d’aborder la question des ordures à Oran…ça a été fait avant, pendant et après le déroulement des jeux méditerranéens…Nous savons que ceux que se sont donné pour mission de prendre en charge le destin d’Oran, s’en moquent éperdument de la presse et de ce que diraient les médias, y compris les critiques virulentes émanant de citoyens en rogne. En l’absence d’une imposante autorité supérieure, émanant d’en haut, les autorités locales continuent à faire la sourde oreille, que ce soit à la presse ou aux réclamations des citoyens…même la nouvelle équipe ayant pris siège à l’Hôtel de ville, depuis plus de six mois et que l’on dirait « islamiste » tergiverse toujours à l’endroit de la question de la propreté de la ville d’Oran. Qui oserait croire que les finances de la Commune ou de la wilaya ne peuvent plus payer une quinzaine de micro-entreprises de collecteurs d’ordures, alors que l’on vient de brûler des enveloppes faramineuses pour réussir les jeux méditerranéens. Si ce n’était pas la question de la disponibilité de l’argent qui aurait freiné tout le système, où se trouverait donc la panne? Va-t-on donc être obligé de croire aux histoires des complots et de toutes ces sornettes à quatre sous? Nous avons à plusieurs occasions, entendu parler de ce genre de choses, et je tien à m’excuser, parce que, sincèrement, je n’aime pas du tout, rependre ces balivernes infondées dans ma chronique…Même si sur le plan pratique, c’est-à-dire purement rumeur, il y a des faux et des rajouts, qui seraient sans fondement, il n’y aurait jamais toutefois de fumée sans feu. Ce n’est plus une question d’un ou de deux mois! le problème des ordures -à l’oranaise- ça commence à se compter par des années… Il est inconcevable qu’une petite question ayant trait à la propreté de la ville puisse nous inquiéter tout ce temps… le hic, c’est qu’il y a des gens à l’ambition débridée et à l’optimisme exaltée qui parlaient toujours de faire d’Oran un pôle touristique et une destination prisée par les mordus des voyages de par le monde. En effet, Oran n’aurait pas besoin uniquement qu’on lave bien sa saleté, mais de pas mal d’initiatives de réformes et de travaux de restauration, à commencer par les petits travaux de maintenance externes. Pour reprendre son paysage urbain original, Oran aurait besoin également, qu’on la débarrasse de ses mendiants, de ses aliénés mentaux et de ses SDF.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ça n’allaite plus Le lait se (re) fait rare

Une pénurie du lait qui ...

Pénurie et hausse des prix

La guerre du citoyen avec ...

Quel sort réserve-t-on pour le français?

“Un homme qui parle trois ...

Le réseau hôtelier national Est-il à la hauteur?

Quand nous abordons la situation ...

Société civile: quel rôle?

Lorsque l’on aborde la pertinente ...