Accueil » ACTUALITE » L’anglais dès cette rentrée pour les élèves du primaire. Un million de livres imprimés

L’anglais dès cette rentrée pour les élèves du primaire. Un million de livres imprimés

C’est la course contre la montre. Après l’annonce par le président de la république Abdelmadjid Tebboune du début d’enseignement de l’anglais au primaire dès la prochaine rentrée scolaire 2022-2023, le ministère de l’éducation nationale s’est mis en besogne. Il a aussitôt décidé de lancer au niveau des wilayas concernées les procédures de dépôt de dossiers de demande de professeur et d’interprète en anglais. Ce n’est pas tout, puisque suite à la relance officielle de l’enseignement de l’anglais au primaire, alors que cette langue était dispensée à partir de la troisième année moyenne, un million de livres sont imprimés pour les élèves de troisième année. Le ministère de l’Éducation nationale, par le biais de l’Office national des Publications Scolaires (ONPS), procédera en effet à l’impression de livres d’anglais en Algérie destinés aux élèves de troisième année primaire. Ce qui représente l’équivalent d’environ 950.000 manuels d’anglais. En un mot, un million de livres d’anglais seront prêts pour les élèves de la troisième année primaire. Il s’agit non seulement de réunir les conditions pédagogiques d’enseignement de l’anglais mais aussi de faire face à d’éventuelles pénuries et de tout ce qu’elle pourrait provoquer comme cherté de ce manuel scolaire notamment en commerce informel. Pour l’instant, tout a l’air de baigner dans l’huile puisque le ministère de l’éducation nationale a pris sur ses bras la question de fournitures scolaires exigibles suite à l’officialisation de l’anglais au primaire. Le président de la république, Abdelmadjid Tebboune, veut donner un nouveau souffle à l’enseignement des langues vivantes particulièrement l’anglais appelé d’ici peu à remplacer d’une manière progressive le français dans les établissements scolaires. Pourquoi pas ? Les experts du secteur n’écartent pas moins en effet cette option eux qui assurent que «pour développer davantage les échanges et les partenariats de l’économie et l’enseignement il faudrait valoriser l’anglais et lui donner une place de choix». Le président a vraisemblablement introduit une réforme de taille dans le système scolaire en Algérie en proclamant l’anglais langue officialisée au primaire. Une décision qui a suscité un engouement sans précédent chez la corporation d’enseignants d’anglais notamment les chômeurs parmi eux qui s’empressent depuis son annonce à déposer leur dossier d’inscription auprès des directions de l’éducation des wilayas au sujet de l’intégration de la langue anglaise au cycle primaire à compter de la prochaine rentrée scolaire 2022/2023. En plus, le processus d’attribution de livres pourrait se faire à partir du 10 septembre prochain soit dix jours avant la prochaine rentrée scolaire. Les manuels scolaires en question seront par la suite transférés et distribués dans 20.000 écoles primaires à travers le territoire national. Par ailleurs, la même source indique que la matière d’anglais sera incluse progressivement dans l’enseignement primaire. Le programme concernera les classes de quatrième année, dans un premier temps, ensuite celles de la cinquième année. D’après le ministère de l’Éducation, ledit livre contient un programme scolaire solide. Il comprend également des leçons adaptées aux élèves âgés de 08 ans suivant leur niveau de connaissances. En veillant à créer une harmonie entre les textes, les images et les illustrations. Cela, afin de bien former l’apprenant à la lecture. Le but de cette initiative est que l’élève acquiert une bonne base de la langue. En ce qui concerne les manuels scolaires des autres matières et leurs programmes d’enseignement, l’ONPS a imprimé 70 millions de livres. Il sied de noter que leur commercialisation a officiellement débuté. Cela au niveau de différents points de vente, dont les bibliothèques privées. Ainsi que par le biais d’une plateforme électronique dédiée à la vente. Pour conclure, le ministre de l’Éducation nationale a confirmé la concrétisation de la décision de Tebboune. Il est question d’assurer l’enseignement de l’anglais dans les établissements primaires. Tout en suivant les directives énoncées à travers le manuel scolaire, l’encadrement, la formation et les organismes pédagogiques appropriés.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Avantages accordés aux investisseurs par l’AAPI. Près de 160 secteurs d’activités exclus

Algérie–investisseurs pourquoi ça ne marchait ...

Rencontre du FLN et suspension surprise des travaux. Incidents verbaux et vive contestation

Une réunion, regroupant les cadres ...

Après deux ans d’exception, retour au système habituel dans l’enseignement. Rentrée des classes pour 11 millions d’élèves

La dernière épine qui pesait ...

Hassi Mefsoukh. Le président de l’APC soulève le problème du «manque de foncier de l’habitat rural»

Sise à plus de 30 ...

La piste d’une gestion en intérim de la commune de Bousfer se précise. L’incompatibilité d’humeur se poursuit entre le maire et certains de ses élus

La situation de blocage que ...