Accueil » RÉGIONS » Tramway à Mostaganem. La fin du cauchemar annoncée

Tramway à Mostaganem. La fin du cauchemar annoncée

Le tramway, un des projets qui a fait couler beaucoup d’encre et qui a surtout incommodé pour ne pas dire agacé les citoyens de la ville de Mostaganem. Un projet dont les travaux ont été transférés à la société nationale Cosider suite à la faillite de Isolux Corzan multinationale espagnole, a buté sur une multitude de problèmes à tous les niveaux. Des études inappropriées refaites, des malfaçons corrigées et des vices de forme dans l’exécution technique, surtout souterraines, ont causé au projet une cascade de tracasserie dont les conséquences sont désastreuses. Désastreuses parce que personne ne connaît les chiffres en dinars dépensés pour pouvoir mettre le tramway sur les rails. Ce chantier interminable qui, pour le citoyen lambda, est une énigme qu’il n’arrive pas démêler. Faut-il encore préciser que l’achèvement du projet est un des défis majeurs que le wali a arrêté sur sa feuille de route depuis son arrivée à Mostaganem. Ce projet, qui a plus de dix années depuis l’ouverture du chantier, a amené le chef de l’exécutif à forcer la cadence. C’est ainsi que Mr Aissa Boulahya s’est réuni avec les membres de la commission ministérielle du suivi du projet afin d’arrêter les étapes de mise en circulation de la première ligne du tramway. L’objet principal de la rencontre a tourné autour des préparatifs de lancement du tracé de 1,2 km, soit la ligne 01 car sur cette voie les travaux sont achevés à 100%. Cette desserte va de la Salamandre jusqu’à la nouvelle gare routière de Mostaganem. Le wali, parlant au nom des citoyens, a sensibilisé les responsables du ministère des transports afin d’achever le projet. Par ailleurs, il faut noter que le chantier a singulièrement avancé cette année par le renforcement des équipes sur le terrain. Ces derniers ont arrêté la date du 31 mars 2022 pour livrer la totalité des infrastructures de base sur les deux dessertes. A ce titre, il a été aussi question du recrutement des 300 emplois ces prochains jours comme première vague en attendant le renforcement des équipes ultérieurement. Parmi ces nouvelles recrues, avance-t-on dans le communiqué, il y a ceux à qui sera dispensée une formation à Alger, il s’agira probablement des fonctions techniques de manipulation des locomotives du tram. Aussi, on nous informe que six rames sont déjà acquises et sont à Mostaganem. Le Wali insiste sur les travaux d’embellissement qui doivent paraître sur les deux trajets notamment les moyens de sécurité, l’éclairage, les commodités des 24 stations et surtout les espaces verts. D’un autre côté, il préconise la dynamisation des activités commerciales en préconisant la réhabilitation de l’ancienne gare. Les décisions prises lors de cette rencontre sont optimistes et devraient permettre au tramway de Mostaganem de voir enfin le bout du tunnel.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Emploi à Mostaganem. 84 jeunes du pré-emploi intégrés par la DJS

Le directeur de la Jeunesse ...

Venues de onze wilayas de l’Ouest. 85 micro-entreprises participent au salon régional

L’intérêt du Président de la ...

Emploi à Mostaganem. La femme et l’industrie en parfaite adéquation

La femme active, celle qui ...

Mostaganem. Remarquable célébration de Yennayer 2022

Yennayer un fête nationale considérée ...

Le ministre de l’Habitat en visite à Mostaganem. «Je veux plus de consommation pour plus de production»

Le ministre de l’Habitat, Mohamed ...