Accueil » RÉGIONS » Tissemsilt Yennayer: une tradition haute en symboles

Tissemsilt Yennayer: une tradition haute en symboles

Yennayer, le nouvel an amazigh, est célébré avec faste dans la wilaya de Tissemsilt où diverses manifestations festives ont été organisées pour marquer cet évènement. Le wali de Tissemsilt, Abbes Badaoui, a donné aujourd’hui, dans la matinée, dans l’espace de la maison de la culture «Mouloud Kacem Nait Belkacem» le coup d’envoi des festivités marquant la célébration de Yennayer 2972 et se rapportant à l’année 2022 selon le calendrier grégorien. Pour cette circonstance, Abbes Badaoui a fait le tour d’horizon sur la grande dimension de Yennayer et au même temps a réitéré son principe d’officialisation de la célébration de Yennayer et en décrétant la journée du 12 janvier, soit le jour même de Yennayer, comme journée chômée et payée. Concernant les festivités du nouvel an amazigh lesquelles s’étaleront jusqu’à la journée du 13 du mois en cours, elles sont riches et variées. Il y va des spectacles jusqu’aux conférences via les expositions et autres manifestations en corrélation intimes avec les us et coutumes amazighes remontant à plusieurs siècles. Pour la journée d’hier, soit à l’occasion de l’inauguration de cette fête de Yennayer, le programme a porté sur une multitude d’expositions dans l’espace même de l’institution culturelle baptisée au nom de l’intellectuel « Mouloud Kacem Nait Belkacem ». En effet, dans le hall d’entrée, l’exposition a porté sur des tableaux de peinture, les ustensiles de cuisine amazighe remontant à une époque lointain, mais l’usage a perduré jusqu’aux années 1970 notamment dans les campagnes algériennes. Sur une table, une dame a proposé à la dégustation des gâteaux et différents pains traditionnels. Plus loin, dans la galerie principale, l’exposition a porté sur les habits amazighs dont principalement le burnous, la robe et le tapis. Les festivités ont commencé, mardi dernier, avec l’inauguration d’une grande exposition de plats culinaires populaires, en présence de nombreux invités et responsables du secteur de la culture. Cette exposition met en valeur les divers plats préparés, lors de cette fête à laquelle la population de Tissemsilt est trop attachée. Berkoukess (Merdoud), couscous, Trida et autres gâteaux traditionnels Kaak, Ghribia et des fruits, comme les figues, les dattes ont été exposées au grand public par les exposants. Des expositions de plats culinaires et de produits d’artisanat ont été organisées avec la participation de femmes artisanes de la wilaya de Tissemsilt. Le peuple autochtone utilisait un calendrier agraire, qui lui permettait de connaître les différentes saisons et répartissait les travaux agricoles. Il s’agit du calendrier grégorien par référence au pape Grégoire XIII, qui a réformé le calendrier julien, qui accusait un grand retard. Grégoire divisa l’année en 365 jours, rajouta un jour supplémentaire au mois de février (un rajout qui doit se faire tous les 04 ans) et qui a supprimé le retard de 10 qu’accusait le calendrier julien en passant du jeudi 04 octobre 1582 au vendredi 15 octobre. Aujourd’hui encore le calendrier agraire est encore en usage pour les différents travaux agricoles et les vieilles femmes continuent à compter les saisons selon ce calendrier. Le premier jour de l’an de ce calendrier dit fête de Yennayer un mot composé qui veut dire «yen», qui signifie «un» et «n’ayyer» qui veut dire du «mois» soit «premier du mois», est toujours célébré par les Maghrébins avec des variantes. A l’Ouarsenis le repas de Yennayer est composé de l’incontournable couscous au poulet. Généralement il est préparé avec du poulet et des légumes secs. Pour souhaiter une année agricole prospère. Dans certaines régions on continue à préparer la soupe aux 07 légumes verts, ou herbes dans d’autres, la soupe est remplacée par la galette aux 07 herbes, toujours pour souhaiter que la nouvelle année soit bénéfique pour l’agriculture. La maison est embellie et les trois pierres du foyer sur lequel on préparait jadis à manger sont remplacées par d’autres neuves.

À propos ABED.MEGHIT

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Cour de justice de Tissemsilt. La lutte contre la spéculation et la rétention des produits en débat

«La nécessité d’appliquer la nouvelle ...

Le ministre de l’Industrie à Tissemsilt. Les entreprises appelées à augmenter la production de Lait, de la viande et du Textile

Le ministre de l’Industrie, Ahmed ...

Mme Samia Moualfi à Tissemsilt. L’avenir repose sur l’économie verte

En visite d’inspection des infrastructures ...

Tissemsilt. Relogement de 40 familles au chef-lieu de wilaya

La démolition des constructions illicites ...

Tissemsilt. Arrestation d’une personne impliquée dans plusieurs affaires

Les éléments de la première ...