Accueil » ÉCONOMIE » Opérateurs algériens. Quels sont les enjeux économiques?

Opérateurs algériens. Quels sont les enjeux économiques?

Le baril du pétrole plafonne les 75 à 96 dollars en 2024. Entre 2020 et 2030, il a été enregistré un très faible taux de croissance devant la flambée des prix de produits de base, la penderie des matières premières et enfin la baisse de la consommation domestique. L’économie mondiale a été la thématique phare sur laquelle ont axé leurs interventions un panel d’experts et de dirigeants d’entreprises publiques et privées et sur les prétendus chocs économiques violents qu’elle peut subir quant à l’inflation et la croissance. Toutefois, l’Algérie reste bien notée en matière de croissance qui sera, selon les prévisions des uns et des autres, autour de 10%. Dans cette rencontre qui rentre dans le cadre des soirées économiques ramadhanesques où des experts, des chefs d’entreprises, des managers et des PDG ont été conviés, avant-hier, à l’hôtel «El Djazaïr» à Alger. Là, l’expert et Pr, Nazim Sini, enseignant agrégé en économie, spécialiste des questions internationales, établi à Marseille et fondateur de «La plateforme de crowdfunding» a dressé un tableau plus ou moins optimiste avec une note de réalisme et de prudence quant aux perspectives économico-financières sur le plan international et sur le plan interne. De belles perspectives seront inscrites au palmarès à en croire l’organisateur et le modérateur de ces panels et débats car selon lui, l’Algérie, en dépit de sa victoire sur le gaz et le GNL de par son statut de premier exportateur de gaz, s’aligne notamment en tant que pays émergent puisque elle engendre une croissance de l’ordre de 8% avec 85 milliards de taux de change et 289 milliards octroyés dans les projets de travaux publics.
L’enseignant agrégé en économie et spécialiste des questions internationales a, dans cette perspective, rassuré par contre les présents qui avaient tablé sur l’intelligence artificielle pour le développement des entreprises et son développement, une option avancée par le PDG d’Alliances Assurances, ce qui n’était pas à son goût; il a rassuré, néanmoins, qu’il s’agira, entre autres, d’une légère amélioration du pouvoir d’achat des ménages algériens, suite à l’augmentation des salaires, sans verser dans les détails. Il a cité à cette occasion plusieurs secteurs en Algérie, en dehors des hydrocarbures tels ceux de l’exportation, de l’import, du transport, des conteneurs et de la voie ferrée certes et qui sont des secteurs clefs sur lesquels l’Algérie se positionne en bonne posture pour booster son économie. D’autres défis attendent l’Algérie, précise, notamment, l’orateur puisqu’elle bataille pour installer le siège de la Banque africaine de l’Energie sur son sol. Toutefois, la géopolitique est une vraie menace qui risque de déstabiliser l’économie en général, qu’elle soit en Algérie ou dans le monde, précise le professeur qui a énuméré 04 risques sensibles qui seraient à l’origine de ces menaces, entre autres, l’inflation et la croissance. La société AGS, en partenariat avec la Bourse d’Alger, a organisé cette rencontre économique ramadanesque à Alger et qui a réuni près de 300 décideurs et chefs d’entreprise, autour de la perspective de dresser un panorama complet de l’économie algérienne en 2024 et ce, à travers plusieurs panels et débats d’experts qui ont traité des enjeux économiques auxquels seront confrontés les opérateurs publics et privés notamment en matière d’internationalisation, de numérisation et de recherche constante de compétitivité, dans un contexte de pression concurrentielle accrue. Cet événement unique, selon le professeur Sini, permettra à l’ensemble des acteurs qui font l’économie de notre pays, de se retrouver autour de questions cruciales pour accompagner l’essor économique de l’Algérie.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Selon le journal officiel. Reprise des levées d’immunité pour plusieurs élus

Les parlementaires qui nous ont ...

Tourisme et Sport. 6ème foulée des gazelles algériennes

En prévision de la journée ...

Le SITEV du 30 au 02 juin à la Safex. Une opportunité aux professionnels du tourisme

Le Salon international du tourisme ...

Marché pétrolier mondial. Quelles perspectives à court terme?

Le ministre de l’Energie et ...

Banque Mondiale. 18,5 milliards de dollars de perte à Ghaza

Le bilan de cette agression ...