Accueil » ACTUALITE » Octroi d’accréditations pour l’importation de véhicules vers l’Algérie. Peugeot et Renault dans la liste

Octroi d’accréditations pour l’importation de véhicules vers l’Algérie. Peugeot et Renault dans la liste

Vers la facilitation de l’introduction sur le marché national de véhicules de marques étrangères sophistiquées? La réponse est incontestablement : «Oui». Peugeot et Renault sont les premières marques en ligne de mire, selon les premières informations officielles. Tout compte fait, le climat semble des plus favorables pour les investisseurs étrangers de l’automobile, décidés plus que jamais à s’installer en Algérie ou à exporter leurs voitures vers le pays. Le marché automobile algérien se diversifie tous azimuts. Un secteur aussi vital que celui-ci n’en espérait pas mieux et qui a, présentement, le vent en poupe, à la faveur de l’annonce de taille faite par le ministère de l’Industrie autour de la délivrance par l’Algérie des accréditations pour l’importation des véhicules Peugeot et Renault, sans toutefois exclure l’éventualité de recourir aux partenaires asiatiques dont le géant Hyundai. Une décision saluée aussi bien par les Algériens que par les spécialistes de l’automobile qui s’accordent à dire qu’elle est de nature à booster un marché automobile local en pleine effervescence et en régénération après l’annonce triomphale de sortie du premier véhicule Fiat du constructeur italien Stellantis pour ce mois de décembre 2023. En somme, un vrai tournant dans le secteur. D’aucuns considèrent que le marché local est en ébullition avec l’annonce récente de l’octroi d’accréditations à des marques automobiles renommées dont Peugeot et Renault, pour l’exportation de véhicules vers l’Algérie. Cette décision marque un nouveau virage décisif pour l’industrie automobile algérienne et ouvre la voie, par conséquent, à de nouvelles perspectives juteuses. Une annonce phare donc mais aussi truffée d’enseignements sur les erreurs d’un passé récent, marqué par une rupture d’approvisionnement de pièces de rechange nécessaires à une chaîne de montage de véhicules fabriqués en Algérie. Un épisode révolu que le gouvernement algérien ne veut pas qu’il soit réédité, en instaurant cette fois des cahiers de charges rigoureux et une politique réelle de promotion des importations de véhicules de marques étrangères huppées en Algérie. M. Mokdad Aggoune, Directeur Central au ministère de l’Industrie et Président du Secrétariat Technique pour le suivi des véhicules, a en effet annoncé la bonne nouvelle, lors d’une émission diffusée sur la chaîne arabophone « Echourouk ». Cette décision vise à faciliter l’importation de voitures de marques prestigieuses telles que Peugeot et Renault vers l’Algérie. En parallèle, 13 autres marques européennes et asiatiques dont la japonaise Suzuki, ont également obtenu l’accréditation pour approvisionner le marché automobile algérien. Cette diversification des marques promet de dynamiser l’industrie automobile du pays. Mokdad Aggoune a également souligné la vigueur de la présence des marques chinoises sur le marché algérien. Cette présence est le résultat de la volonté des marques chinoises d’investir massivement en Algérie. Il a précisé que l’importation des véhicules serait temporaire, avec l’objectif à long terme de favoriser la production locale. L’invité de l’émission a également évoqué l’intérêt de la société Hyundai pour pénétrer le secteur manufacturier de l’automobile en Algérie. Cette démarche s’inscrit dans le cadre des efforts visant à renforcer la production nationale et à réduire la dépendance à l’importation. L’octroi de ces accréditations marque une étape significative dans l’évolution du secteur automobile en Algérie. Selon Mokdad Aggoune, cette décision devrait entraîner l’arrivée de 180.000 véhicules sur le marché algérien grâce aux 74 licences d’importation préalablement accordées. Cela ouvre la porte à une diversification des marques automobiles disponibles en Algérie, offrant ainsi aux consommateurs algériens un choix plus large. De plus, cette décision devrait stimuler la concurrence sur le marché, ce qui pourrait potentiellement entraîner une baisse des prix des véhicules pour les consommateurs. L’octroi d’accréditations à des marques automobiles renommées dont Peugeot et Renault, marque le début d’une nouvelle ère pour l’industrie automobile algérienne. Cette décision devrait avoir un impact significatif sur le marché automobile du pays, en favorisant la diversification des marques et en stimulant la concurrence. Elle représente également une étape clé vers la réduction de la dépendance à l’importation et le développement de la production locale. L’Algérie s’engage ainsi à renforcer son industrie automobile et à offrir à ses citoyens un accès à une plus grande variété de véhicules de qualité.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ras Al Ain. «800 autres familles seront relogées, ce qui porte le total à 2.100»

Après le report décidé en ...

Le wali d’Oran lors de Journée nationale du Chahid : «Les martyrs de la Révolution une «référence» pour la résistance palestinienne»

Les réactions en cascade des ...

Cessez-le-feu immédiat à Gaza. Le travail colossal de l’Algérie à l’ONU

Près de 30.000 personnes sont ...

Journée nationale du chahid. Le wali préside la cérémonie de distribution de 2.500 logements

Le wali d’Oran Sayoud Saïd ...

Les autorités locales mettent le paquet pour la journée de chahid. Distributions de logement à Gdyel, Béthioua et Misserghine

La Journée nationale du chahid ...