Accueil » CHRONIQUE » Les bonnes prévisions du FAO

Les bonnes prévisions du FAO

La FAO a maintenu ses prévisions pour la production mondiale de céréales en 2023. Selon les dernières estimations de l’agence onusienne, la production mondiale de céréales devrait atteindre un niveau record de 2 819 millions de tonnes. Les ajustements récents dans les données nationales comprennent des révisions à la hausse pour la production de céréales secondaires en Chine et dans la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest, et des révisions à la baisse aux États-Unis d’Amérique et dans l’Union européenne, explique la FAO dans son dernier Bulletin sur l’offre et la demande de céréales. Selon les nouvelles prévisions, «l’utilisation mondiale de céréales en 2023-2024 devrait atteindre 2 810 millions de tonnes et les niveaux d’utilisation totale de blé et de céréales secondaires devraient dépasser ceux de 2022-2023». Des ajustements à la baisse ont été effectués dans les prévisions de production pour l’Union européenne et le Kazakhstan, en raison de périodes prolongées de conditions météorologiques défavorables à la fin de la campagne, entraînant des rendements inférieurs aux attentes initiales. Ces révisions ont été contrebalancées par une hausse des prévisions de production pour les États-Unis et l’Irak, attribuable à des rendements supérieurs aux prévisions initiales. En outre, la production mondiale de céréales secondaires devrait s’établir à 1 510 millions de tonnes en 2023, un niveau inchangé depuis le mois dernier qui représente une hausse de 2,7% (38,8 millions de tonnes) par rapport à celui de l’année dernière. L’agence spécialisée des Nations unies qui mène les efforts internationaux vers l’élimination de la faim prévoit, par contre, que «l’utilisation de riz devrait stagner au niveau de la campagne précédente». Par ailleurs, les cours du soja à Chicago se sont raffermis lundi, les prévisions d’une baisse de la production au Brésil, premier exportateur mondial, à la suite d’un temps chaud et sec ayant soutenu les prix. Le blé a progressé, récupérant une partie des pertes subies lors de la dernière séance, tandis que le maïs a gagné du terrain.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Valorisation des eaux usées, le défi

Le ministre de l’Hydraulique, Taha ...

Le FLN se prépare aux élections…

Sous la direction d’Abdelkrim Ben ...

Le SOS des enfants du Soudan

«Depuis près d’un an, les ...

Femmes palestiniennes, les victimes invisibles

Dans la bande de Gaza, ...

Le gaz a bien chuté !

Le prix du gaz est ...