Accueil » CHRONIQUE » Attention au virus !

Attention au virus !

La pandémie de Covid-19 s’accélère en Europe, redevenue l’épicentre de l’épidémie, poussant les gouvernements à décréter des restrictions plus ou moins strictes, jusqu’au reconfinement de la population en Autriche, où des milliers de personnes ont encore manifesté leur opposition dimanche. Chez nous, le chef de service réanimation au CHU Beni Messous, le Pr Réda Malek Hamidi, met en garde contre une hausse inquiétante des cas graves de covid-19 et des admissions aux services de réanimation. Dans une déclaration rapportée par la radio nationale, il affirme que « la situation est très préoccupante », tout en indiquant que« le nombre d’admissions au service de réanimation a triplé » ces derniers jours. Le ministre de la santé avait affirmé, la semaine dernière, que le ministère s’est préparé à la quatrième vague tout en insistant pour une forte vaccination et le respect des gestes barrières. Les autorités espéraient vacciner 70% de la population adulte avant la fin de l’année en cours. Le président de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, le professeur Kamel Sanhadji, a indiqué ce dimanche que la quatrième vague de la covid-19 est à ses débuts en Algérie. Il n’hésite pas à préconiser l’instauration du pass sanitaire. Intervenant sur les ondes de la radio chaîne I à travers l’émission « l’invité du matin », le Pr Kamel Sanhadji l’a confirmé: la quatrième vague est à ses débuts en Algérie. « Les indicateurs faisant état d’une quatrième vague sont présents et indiquent qu’elle est à ses débuts », a-t-il déclaré, alertant que la situation « risque de s’aggraver dans les prochaines semaines». « Il y a des personnes qui ne veulent pas comprendre qu’elles causent du mal à autrui et c’est inacceptable », a dénoncé Sanhadji. « Vous avez le droit de ne pas vous faire vacciner, mais vous ne pourrez pas accéder à certains endroits pour contaminer les autres », a-t-il ajouté, précisant que le pass-sanitaire devrait être imposé dans les lieux de regroupements dont les administrations et les enceintes sportives. Pour le Pr Nibouche, il est primordial que des mesures fortes soient prises dès maintenant pour éviter que la 4e vague ne s’installe de manière violente en Algérie. Alors qu’il accordait un entretien à nos confrères de Radio Sétif, le Pr Nibouche a déclaré que la 4e vague ce n’est pas demain, mais aujourd’hui. Donc, il faut agir vite !

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Enfin, l’impôt sur la fortune…

Depuis plus de cinq ans, ...

L’inquiétante violence !

La violence faite aux femmes ...

Encore des accusations…

Depuis quelques semaines, nous assistons ...

Le rappel à l’ordre de l’ANIE…

Alors que les experts et ...

Encore une baisse du pouvoir d’achat ?

Pain, lait, huile, leurs prix ...