Accueil » ACTUALITE » Plans émiratis pour déstabiliser le Sahel et l’Algérie. Ces pays à la botte d’Israël…

Plans émiratis pour déstabiliser le Sahel et l’Algérie. Ces pays à la botte d’Israël…

A la guerre comme à la guerre tous les coups sont permis quitte à faire entorse aux principes d’éthique de diplomatie et de bon voisinage. Et dans cette guerre médiatique hostile menée contre l’Algérie par plusieurs parties étrangères, il y a certes du nouveau même si l’Algérie par la voix de son président Abdelmadjid Tebboune se garde de mentionner le pays arabe «frère» par respect du principe d’éthique de diplomatie et de bon voisinage, mais comme le dit le président algérien «la patience a des limites», fait intéressant, l’Algérie n’a pas cité le nom du pays frère en question pour ne pas donner de la consistance aux déclarations mais il ne faut pas être dupe de la supercherie car même s’il y a eu aveu, et il est toujours utile d’ouvrir les placards restés fermés pour y déceler des secrets bien enfouis et deviner qui derrière cette campagne de dénigrement sordide qui cible l’Algérie et dont les principaux instigateurs à la solde d’Israël ne sont autres que le Maroc notre voisin direct du Maghreb et les Emiraties qui investissent chez nous! Pour rappel, Mme Hanoune avait mis en garde contre les plans émiratis pour déstabiliser la région du Sahel affirmant qu’en réalité c’est l’Algérie qui est visée. Elle avait précisé que ce pays a mobilisé de gros budgets pour financer des opérations de déstabilisation de la région. Avant elle, le président de la République a eu à décortiquer à demi-mots la cabale médiatique féroce qui vise l’Algérie depuis un certain temps déjà mais sans citer le nom de la partie incriminée. La patronne du PT n’est pas allée de main morte pour fustiger ouvertement le pays des Emirats au sujet de son hostilité vouée à l’Algérie. La première dame du parti des travailleurs vient en effet de clouer et noyer dans de beaux draps «Abu Dhabi». Dans une déclaration à une web-radio, la secrétaire générale du Parti des travailleurs Louisa Hanoune a appelé à expulser d’Algérie les diplomates émiratis. «Nous n’avons pas besoin d’eux ni de leurs investissements qui sont en réalité une façade et un moyen qui leur permet d’être présents en Algérie pour y mener des actions hostiles, inamicales et de déstabilisation», a-t-elle indiqué. Cette sortie médiatique de Mme Hanoune intervient quelques jours après les déclarations du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à l’occasion de sa rencontre périodique avec les représentants de la presse nationale, dans lesquelles il avait exprimé les regrets et le ras-le-bol de l’Algérie devant les agissements hostiles et inamicaux d’un pays frère, sans le citer, tout en affirmant, «la patience de l’Algérie a des limites». Il faut préciser dans ce cadre que la réponse laconique et indécente, via un tweet posté sur la plateforme X, d’un des serviteurs zélés du président émirati MBZ, traduit dans une large mesure l’aveu d’implication de ce pays dans les nombreux conflits et actions de déstabilisation que vivent certaines régions à travers le monde à l’instar de la Libye, le Soudan, la région du Sahel et même en Irak, en Syrie pays arabes et au Liban. La secrétaire générale du Parti des travailleurs demande carrément et sans détours aucun l’expulsion des diplomates Emiratis de l’Algérie. Elle a indiqué dans sa déclaration que, «quand le président de la République avait annoncé que l’Algérie n’allait pas céder face aux manœuvres et autres actions hostiles de ce pays, un des porte-voix de ce pays s’est permis de dire qu’ils allaient nous faire céder comme ils l’avaient fait avec beaucoup d’autres. Cet énergumène (porte-voix, Ndlr) doit savoir que pour cette fois, ce ne sera pas l’État qui va réagir mais tout le peuple algérien qui saura faire barrage à leurs plans diaboliques», a-t-elle soutenu. Citant les raisons de l’hostilité des Emirats à l’Algérie, Mme Hanoune a affirmé que c’est le refus de l’Algérie de toute normalisation avec l’entité sioniste qui a poussé les Emirats arabes à réagir pour tenter de faire pression sur le pays et ses dirigeants pour le pousser à rentrer dans la «bassecour» des normalisateurs.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

14 stations de dessalement opérationnelles et plusieurs projets en cours de construction. 3,7 millions m3/jour de production d’ici fin 2024

Quel avenir pour les ménages ...

Crédits alloués par l’Etat aux PCD et PSD dans la wilaya d’Oran. Une augmentation de 15,34 milliards de DA contre 12,30 milliards de DA en 2023

Les crédits de paiement alloués ...

Des mégaprojets et des investissements attendent leur finalisation d’ici 2027. L’Algérie bientôt sur le podium des puissances économiques

L’Algérie se métamorphose depuis 2019 ...

Campagne nationale de Pêche du thon rouge. Oran participe avec plus de 116 tonnes et 02 navires thoniers

Pas moins de 116, 4723 ...

Le paysage préélectoral s’installe progressivement. Course à la présidentielle

La décision du Président de ...