Accueil » ACTUALITE » 900 millions de baguettes de pain jetées par an. Le gros scandale du gaspillage !

900 millions de baguettes de pain jetées par an. Le gros scandale du gaspillage !

C’est vraiment incroyable comme chiffre de quantités de pain qui sont gaspillées chaque année en Algérie. Nous gaspillons 900 millions de baguettes de pain soit l’équivalent de 320 millions de dollars » déplorent les économistes, une tendance confirmée également par le ministère de commerce qui monte au créneau pour appeler une nouvelle fois les consommateurs à la retenue. Le phénomène lancinant du gaspillage du pain se pose tellement en acuité en Algérie qu’il défie les chiffres et remet au grand jour sa problématique à quelques encablures du mois de l’abstinence période de surconsommation par excellence du produit subventionné. C’est le mois ou le pain subventionné et fabriqué à coup de milliards finit le plus dans les poubelles si ce n’est pas dans la nature au grand bonheur des récupérateurs. Une bien difficile équation à résoudre aussi bien par les économistes que par les responsables du commerce en charge de contrôle tant qu’il est connu que la subvention accordée par le Gouvernement à l’égards de plusieurs produits de consommation de base est toujours courante, mais trop souvent disproportionnée par rapport aux quantités d’intrants, comme la farine, injectées sur le marché par les minoteries et utilisées par la suite par les boulangeries pour preuve que le pain figure autant que plusieurs autres produits alimentaires de large consommation quotidienne en proie à des déperditions après son abandon aux quatre coins de rues et trottoirs pour ne pas dire complètement jeté avec les déchets . Pour le ramadhan qui pointe dans quelques jours, la même interrogation et le même syndrome se repose à chaque fois tant les gaspillages alimentaires sont devenus ancrés dans le patrimoine génétique des consommateurs aux achats abusifs ou excessivement très loin des dépenses optimales des ménages. Un phénomène qui continue de sévir risquant même de se durcir durant le prochain mois de carême. Dans le pays, chaque année, 900 millions de baguettes finissent à la benne. En effet, une étude inédite de l’Agence nationale des déchets, datant d’avril 2023, révèle que 54 % des déchets en Algérie sont des produits alimentaires. Le pain est évidemment en tête de liste et ce phénomène s’intensifie particulièrement pendant le mois de ramadhan. Le ministère du Commerce et de la promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a officiellement lancé le 4 mars une campagne nationale contre le gaspillage alimentaire. Cette initiative, en prévision du mois de carême, vise à sensibiliser les citoyens sur la nécessité de rationaliser la dépense journalière consacrée au pain et par là même, à faire montre d’une certaine diligence dans la consommation, vu l’ampleur du problème annuel de cette matière dont la fabrication est assez complexe et onéreuse pour supporter des pertes inutiles qui peuvent très bien être évitées par la sensibilisation et un minimum de civisme alimentaire. Le ministre du Commerce a souligné que pendant le mois sacré du Ramadan, on gaspille plus de 100 millions de baguettes de pain. Le chiffre annuel de 900 millions de baguettes, donc 320 millions de dollars, est alarmant. Il est temps d’agir. Les données sont révélatrices : chaque Algérien jette en moyenne 20 baguettes de pain par an. Ces produits gaspillés, importés en devises fortes et subventionnés par l’État, nécessitent une prise de conscience collective. En outre, le gouvernement peine à mettre en œuvre une stratégie efficace pour contrer le gaspillage alimentaire. Les subventions ciblées, votées il y a plusieurs mois, n’ont pas été pleinement appliquées. Des efforts de sensibilisation ont été initiés, mais plus d’action est nécessaire. De plus, les associations de consommateurs soulignent que la surconsommation entraîne des tensions sur le marché et des hausses de prix. Dans sa campagne de sensibilisation, le ministère a fait appel aux influenceurs pour amplifier le message et mobiliser l’opinion publique. Pour conclure, le gaspillage alimentaire en Algérie est un problème complexe, mais des solutions existent. Avec une sensibilisation accrue, une action gouvernementale efficace et la mobilisation de la société, il est possible de réduire ce phénomène et de construire un avenir plus durable.

À propos L. Hicham

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Exportation du verre plat. L’Algérie, leader du marché africain

L’Algérie effectue sa percée dans ...

Des avions de grande taille pour le Hadj 2024. Air Algérie met les bouchées doubles

Des avions de grande taille ...

Opérations d’expulsion des logements de fonction du secteur de l’Education. Une bataille juridique coûteuse

Un logement de fonction dans ...

Entrevue périodique du président de la République avec les représentants des médias. «Que l’Algérie retrouve sa grandeur»

Y a-t-il vraiment un lien ? ...

Sommet d’Alger du GECF. Succès sur toute la ligne

Comment sera le monde du ...