Accueil » ORAN » 84 kg de viandes impropres saisies mercredi à Plateau. Le «stockage» de la viande de volaille provoque une hausse des prix «abusive»

84 kg de viandes impropres saisies mercredi à Plateau. Le «stockage» de la viande de volaille provoque une hausse des prix «abusive»

L’affaire de saisie, mercredi par les services vétérinaires du bureau d’hygiène communal de la délégation communale de Sidi el Bachir et la DCP, d’une quantité de 84 kilos de viandes impropres à la consommation humaine dans quelques boucheries et autres vendeurs Fast Food au quartier de «Plateaux» lors d’une descente inopinée, a levé le voile sur certaines pratiques commerciales «abusives» auxquelles ont recours certains commerçants des viandes en prévision de l’approche de la fête du Mawlid Ennabaoui. Lors de cette importante opération de contrôle sanitaire des produits alimentaires, notamment des viandes mises à la consommation et à laquelle, rappelons-le, ont également assisté, l’Association de protection des consommateurs et le mouvement associatif local, les inspecteurs de la délégation communale de Sidi el Bachir, ont eu vent sur une pratique utilisée par certains commerçants des viandes de volaille qui n’hésitent pas à «stocker» leurs produits pour provoquer une flambée des prix, pour le moins «illégale», à moins de quelques jours seulement de la célébration du Mawlid. Une pratique vivement dénoncée par les citoyens mais surtout par l’Association de protection des consommateurs de la wilaya qui entend, dans ce registre, agir et mener une enquête afin de trouver les raisons de cette pratique considérée «spéculative». Selon certaines sources, le recours au «stockage» des viandes de volaille n’en pourrait pas moins cacher l’existence d’un réseau spécialisé dans la spéculation des viandes pourtant disponibles et en abondance sur le marché local en divers points de vente mais que des maillons occultes ont tendance à en dissimuler des quantités significatives dans des frigos afin de provoquer une pénurie et par conséquent une augmentation des prix des viandes de volaille pour gonfler leurs gains. Le prix d’un kilo de viande de volaille a follement bondi jeudi en plusieurs points de vente à Oran jusqu’à 360 dinars contre 320da, il y a quelques jours seulement, suscitant un mécontentement des consommateurs. Les spécialistes imputent cette flambée « illégale» des prix de la viande de volaille à l’approche du Mawlid au cours duquel, rappelons-le, les ménages achètent en abondance ce produit.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

05 éléments de soutien neutralisés et des bombes détruites en une semaine. La traque des résidus terroristes continue

L’Algérie qui a réussi à ...

Licences d’importation automobile. Les précisions du GCA

Le secteur automobile est mal ...

Rapport de la banque mondiale sur la situation économique en Algérie. Une nette amélioration

L’Algérie a renoué dès l’année ...

Y a-t-il une volonté d’un pourrissement de la ville Prolifération des ordures, un «crime» contre l’environnement?

«Inquiétant, n’est pas encore le ...

L’anglais dès cette rentrée pour les élèves du primaire. Un million de livres imprimés

C’est la course contre la ...

%d blogueurs aiment cette page :