Accueil » ACTUALITE » 7ème Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF). A la recherche d’une vision commune

7ème Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF). A la recherche d’une vision commune

Quel avenir pour le gaz ? Une question pértinente que se posent aujourd’hui et plus que jamais les acteurs du domaine qu’ils soient exportateurs, producteurs, consommateurs ou utilisateurs des sources fossiles dans un contexte mondial marqué par autant d’incertitudes que de nouveaux défis. Dans ce registre, la future « Déclaration d’Alger » devant être un prélude à un partenariat solide et fructueux pour assurer l’équilibre du marché gazier mondial compte énormément pour les pays exportateurs de gaz dans la mesure qu’elle intervient dans un contexte international marqué de tensions d’approvisionnement mais aussi d’enjeux régionaux. A quoi s’attendent les pays exportateurs du 7ème Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) organisé depuis jeudi Alger et ouvert samedi sous la présidence du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune? Pour les experts des questions énegétiques internationales stratégiques, il s’agit sans nul doute d’un « événement majeur » mondial à impact sur la vie économique de l’Algérie mais aussi sur celle de pays producteurs -exportateurs dans la maesure qu’il est surtout déstiné à redessinner et à préserver leurs cartes suivant la future « Déclaration d’Alger » aux pays acteurs du développement de capacités de production gazière pour faire face au défi des énergies renouvelables . Une « Déclaration d’Alger » donc qui devrait tracer la voie d’un partenariat fructueux et d’une vision commune à même d’assurer l’équilibre du marché gazier, en valorisant le gaz naturel dans le mix énergétique. Le Sommet, en conclave au Centre international des Conférences (CIC) Abdelatif-Rahal, en présence de plusieurs dirigeants de pays membres du GECF et de pays observateurs, ainsi que d’invités d’honneur, offre des oportunués inouies en matière de développement, de dialogue et d’échanges. Il sera, ce faisant, marqué par le lancement d’un dialogue stratégique et d’une large coopération pour ouvrir la voie à un avenir énergétique « sûr et durable », dans un contexte géopolitique international particulier. Le président algérien, M. Abdelmadjid Tebboune, a insistée dans cette optique sur la nécessité de dégager une vision commune stratégique pour la préservation des intérets des pays producteurs. Le président a, en effet, affirmé que le 7ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) était l’occasion d’élaborer une vision commune pour la préservation des intérêts des producteurs et des consommateurs. Dans son allocution de l’ouverture du Sommet, le président de la République a souligné que le Sommet « est l’occasion d’élaborer une vision commune pour la préservation des intérêts des producteurs et des consommateurs de gaz, et consacre notre engagement à concrétiser les objectifs du GECF ainsi que notre détermination à renforcer son rôle et à mettre en avant sa contribution à la sécurité mondiale de l’énergie ». Pourquoi un tel sommet ? Et quels sont ses objectifs ? Il s’agit d’un sommet des pays exportateurs mais qui est de nature à préserver aussi les intérets des producteurs, c’est pourquoi, il est sous les projecteurs des médias internationaux et des lobbies. Début 2024 a été aussi marqué par la poursuite et la persistance des tensions en Ukraine et son corollaire les inquiétudes somme toutes légitimes affichées par les pays consommateurs de gaz en matière d’approvisionnement, ce qui fait de son déroulement en février- Mars un timing précieux et de choix pour rédéfinir les future stratégies ou politiques énérgétiques à adopter par les pays aussi bien exportateurs que producteurs. Il s’agit éventuellement pour ces pays de prévoir les futurs plans d’investissement énergétiques. Pour le Chef d’Etat, « le gaz naturel joue un rôle essentiel dans la réalisation du développement durable et la satisfaction de la demande mondiale de plus en plus croissante d’énergie ». Le président déclare: « Etant conscient ainsi que tous les partenaires que le gaz naturel est une source d’énergie abondante, abordable et amie de l’environnement, en sus d’être un soutien à la complémentarité des sources d’énergies renouvelables, l’Algérie a toujours soutenu l’idée d’élargir le rôle du gaz naturel dans le développement durable et son utilisation en tant que ressource propre aux côtés des énergies nouvelles et renouvelables ». Et de poursuivre: « Si nous aspirons tous à soutenir le progrès technologique dans ce domaine, les contrats à long terme, les prix justes et les politiques encourageant l’investissement dans le domaine énergétique, les défis auxquels nous faisons face aujourd’hui exigent de nous de renforcer le dialogue et l’action multilatérale qui mène à la concrétisation des objectifs arrêtés lors de la création de notre Forum ». Le président de la République estime que le Sommet « est aussi une importante occasion pour approfondir la coopération, à travers l’échange de vues, d’expériences et d’expertises, et instaurer un dialogue stratégique entre les différents acteurs des marchés gaziers, en vue de tracer le processus futur de cette ressource énergétique vitale pour le développement et son utilisation, en tant que combustible propre aux côtés des énergies renouvelables » non sans mettre en exergue « l’engagement de l’Algérie à œuvrer côte à côte avec tous en vue d’assurer un avenir commun et prometteur pour cette ressource naturelle à travers l’élargissement et l’intensification des contacts et de la concertation entre les acteurs ». Le président de la République a, également, appelé à « la poursuite de la coopération étroite avec les membres du forum qui continue à attirer de nouveaux pays pour contribuer à la promotion de la place du forum au plan international et à la réalisation de ses objectifs stratégiques ». Le président de la République a adressé ses remerciements à l’Emir de l’Etat du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, pour « sa présidence réussie et sa gestion efficace et éclairée de la précédente session ». Au terme de l’allocution du président de la République, l’ordre du jour du sommet a été officiellement adopté.

À propos B.Kamel

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Politique de meurtre, arrestation arbitraire, torture, déplacement forcé et génocide. Les enfants palestiniens, premières victimes de l’horreur

Désormais chaque enfant palestinien où ...

Unité de production de MTBE d’Arzew. Projet stratégique d’autosuffisance

L’essence au plomb c’est bien ...

L’Algérie veut renforcer sa sécurité numérique. Cybersécurité : le rempart

Quelle stratégie à adopter pour ...

7.000 enfants ont perdu leurs familles et 1,2 million de personnes souffrent de traumatismes psychologiques. Le monde a abandonné Ghaza

L’étau se resserre de plus ...

Hausse injustifiée des prix et pratiques commerciales illégales. Zitouni hausse le ton

Le gouvernement via son ministère ...