Accueil » RÉGIONS » 5ème Sûreté Urbaine de Mostaganem. Un mineur et un autre individu, interpellés pour trafic de psychotropes

5ème Sûreté Urbaine de Mostaganem. Un mineur et un autre individu, interpellés pour trafic de psychotropes

Dans deux opérations distinctes, les éléments de la Brigade de la Police Judiciaire de la 5ème Sûreté Urbaine de Mostaganem ont réussi à arrêter un mineur de 15 ans et un autre individu âgé de 21 ans, originaire de Mostaganem, impliqués tout un chacun dans deux affaires de possession de substances psychotropes en vue d’en faire le trafic. S’agissant de la première affaire, les faits remontent au moment où les policiers de la sûreté urbaine patrouillaient dans le quartier Djebli Mohamed à Mostaganem où une personne suspecte a retenu leur attention. Ce dernier a été soumis à un attouchement physique qui a permis de saisir 12 comprimés hallucinogènes de type Prégabaline (300 mg) dissimulés dans un sac en plastique et aménagés pour la vente. Après enquête, il a été constaté qu’il l’avait acquis auprès d’une personne dans le but de les revendre. Le suspect a été déféré devant le Parquet de Mostaganem pour être poursuivi dans une affaire de détention de substances psychotropes en vue d’en faire le commerce. Une convocation directe lui a été adressée pour une audience du tribunal. Quant à la deuxième affaire, elle a été traitée grâce à la vigilance des agents de la 5ème sûreté urbaine qui opéraient des patrouilles dans le même quartier de Djebli Mohamed. Là, une personne suspecte a été repérée. En essayant de se rapprocher de lui, il a tenté de fuir après s’être débarrassé de deux paquets de cigarettes qu’il avait en sa possession. Après l’avoir interpellé et récupéré les deux boîtes, les policiers ont trouvé à l’intérieur de celles-ci 14 comprimés hallucinogènes de Prégabaline de 300 mg, destinés à la vente, en plus d’un montant de 12.500 dinars qui est considéré comme provenant du produit du commerce. Un dossier de procédure judiciaire a été dressé contre lui dans l’affaire de détention de substances psychotropes en vue d’en faire le commerce, selon lequel il a été présenté devant le Parquet de Mostaganem. Il a été condamné à deux mois d’emprisonnement et à une amende de 20.000 dinars algériens.

À propos G. Miloud

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Aïn Nouissy (Mostaganem). La police arrête les cambrioleurs de leur voisine dont un mineur

Dans le cadre de la ...

Sûreté urbaine de Hadjadj. Un groupe spécialisé dans le vol de maisons neutralisé

Dans le cadre de la ...

Mostaganem. La police récupère 39 véhicules dont 09 volés

Les membres de la Brigade ...

Mostaganem. Démantèlement d’un réseau spécialisé dans le trafic d’ecstasy

Dans le cadre de la ...

Bilan de la police de Mostaganem du mois d’avril. 58 accidents de la circulation faisant 77 blessés et 01 mort

Dans le cadre de la ...