Accueil » ÉCONOMIE » 18ème édition du Salon International de la Pharmacie en Algérie (SIPHAL). Industrie pharmaceutique algérienne: Quelles perspectives?

18ème édition du Salon International de la Pharmacie en Algérie (SIPHAL). Industrie pharmaceutique algérienne: Quelles perspectives?

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de « la consécration de notre souveraineté pharmaceutique », a fait savoir le ministre Alu Aoun, relevant que, grâce à son tissu industriel et l’engagement des 203 opérateurs pharmaceutiques locaux, l’Algérie a pu relever le défi de la Covid-19 et assurer une large couverture des besoins nationaux en produits pharmaceutiques. Voilà en somme la quintessence du message du premier responsable du secteur lu par son représentant lors de l’ouverture officielle de ce grand rendez-vous de la pharmacie et du médicament à Alger. Le lancement de la 18ème édition du Salon International de la Pharmacie en Algérie (SIPHAL), jeudi dernier à la safex à Alger, a été une opportunité et une aubaine pour les investisseurs activant dans la sphère du médicament et de la pharmacie à conquérir le marché national par sceller des accords de Partenariat avec les investisseurs étrangers pour la variété des médicaments locaux dans le cadre de l’exportation. Même si pour certains nos médicaments ont été diagnostiqué meilleurs, surtout le générique, cela n’empêche pas que la pénurie est à l’ordre du jour en dépit des assurances de l’actuel DG de la pharmacie centrale et le cri de détresse des différents médecins, praticiens et imminents professeurs. Cette manifestation s’étalera du 14 au 17 Février 2024 au pavillon central du Palais des expositions d’Alger (SAFEX). Placé sous le patronage du ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique et le ministre de la Santé, le salon se focalisera sur le thème : «Les enjeux de l’internationalisation de l’industrie pharmaceutique algérienne». Selon les responsables de cette manifestation, il s’agit du renouvellement de leur confiance envers cet événement phare au niveau national et continental. Cette manifestation est organisée par l’entreprise Esprit Ouvert, le SIPHAL 2024 réunira les acteurs clés du secteur, les institutions publiques et les organisations professionnelles. Des experts présenteront des perspectives pharmaceutiques régionales et continentales, éclairant les industriels sur les opportunités d’exportation. Il s’agit des défis logistiques liés à l’exportation, qui permettront aux producteurs algériens de collaborer avec les entreprises activant dans le secteur et de parvenir à des solutions innovantes à ces défis de nature à promouvoir la place des produits pharmaceutiques algériens sur les marchés internationaux. En tant qu’événement, l’ordre du jour a été axé sur des tables rondes, des débats, des B2B entre nationaux et internationaux pour sceller des accords de Partenariat dans le domaine du médicament. SIPHAL et selon les estimations fournies, a accueilli lors de son inauguration officielle par le ministre du secteur, Alu Aoun, a réuni les professionnels de la santé, notamment les pharmaciens d’officine, les professionnels hospitaliers, ainsi que les intervenants scientifiques et techniques de l’industrie pharmaceutique. Selon le message lu en son nom par son représentant Ali Aoun, de par notamment son statut d’ex DG de Saidal, fait une rétrospective de la crise sanitaire puisque l’expérience du COVID-19 qui, pour rappel, a eu des répercussions néfastes, a permis sur un autre plan à l’Algérie de « développer une production pharmaceutique locale en vue de faire face à l’embargo industriel imposé par les grands pays producteurs en fermant leurs frontières ». Il faut s’orienter, selon lui, vers le développement de la production pharmaceutique qui est devenue un secteur stratégique sur décision des hautes autorités du pays en vue de la diversification économique du pays. Néanmoins, Ali Aoun reste toutefois convaincu de par son expérience à Saidal que ce rendez-vous qu’est SIPHAL, « est devenu désormais un rendez-vous majeur pour la pharmacie et la production pharmaceutique en Algérie et en Afrique », et que sa réussite « insufflera une nouvelle dynamique pour la conclusion de partenariats bénéfiques et le renforcement des efforts visant à encourager l’exportation. Signalons que cette édition du SIPHAL, ouverte mercredi dernier, sera clôturée aujourd’hui 17 Février à la safex à Alger. Son challenge est de réunir 170 exposants, des représentants d’entreprises publiques, des leaders de l’industrie pharmaceutique et les principaux acteurs en la matière, en plus des organisations professionnelles activant dans les secteurs de la Pharmacie et de la Santé.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Selon le journal officiel. Reprise des levées d’immunité pour plusieurs élus

Les parlementaires qui nous ont ...

Tourisme et Sport. 6ème foulée des gazelles algériennes

En prévision de la journée ...

Le SITEV du 30 au 02 juin à la Safex. Une opportunité aux professionnels du tourisme

Le Salon international du tourisme ...

Marché pétrolier mondial. Quelles perspectives à court terme?

Le ministre de l’Energie et ...

Banque Mondiale. 18,5 milliards de dollars de perte à Ghaza

Le bilan de cette agression ...