Accueil » ACTUALITE » 15 000 nouveaux cas par an en Algérie. Cancer du sein: des chiffres inquiétants!

15 000 nouveaux cas par an en Algérie. Cancer du sein: des chiffres inquiétants!

Octobre rose. Pourtant, il n’a rien de rose puisque souvent, durant ce mois, des chiffres inquiétants et alarmants sont révélés sur le nombre de cas de cancer du sein. En Algérie, comme ailleurs dans le monde, la première arme de lutte reste le dépistage précoce. Et ce mois d’octobre est saisi par les autorités sanitaires pour sensibiliser les femmes à s’informer, à aller examiner, enfin, à prendre conscience du danger de cette maladie qui endeuille des centaines de familles chaque année.
Selon des sources sanitaires, une femme sur huit est aujourd’hui atteinte d’un cancer du sein. D’où toute l’importance du dépistage. Malheureusement, de nombreuses femmes ne sont pas conscientes, notamment en milieu rural. En Algérie, durant tout le mois, des campagnes sont menées tambour battant, dans les hôpitaux, les cliniques, les dispensaires et les centres de santé pour convaincre les femmes de toute l’utilité du dépistage et le gain de temps et d’argent en matière de soins. Même les associations apportent leurs contributions pour aller faire du porte à porte et aider les femmes par les explications et les orientations. Des sources hospitalières affirment que le nombre de femmes atteintes du cancer du sein s’élève chaque année à 15000 nouveaux cas et plus de 3000 meurent chaque année. Des chiffres sourds et implacables qui démontrent toute la gravité de la situation. Au niveau des services spécialisés de l’oncologie, les femmes atteintes sont presque désespérées. Déprimées, fatiguées, visages pâles, à bout de force, elles viennent à leurs rendez-vous pour des examens et des médicaments. Le personnel médical qui tente, tant bien que mal de soulager ces malades, est souvent dépassé mais reste mobilisé et solidaire. Certaines femmes ne reviennent plus, elles sont déjà mortes. Pour le Dr Moussai Assia, oncologue au Centre de lutte contre le cancer Pierre et Marie Curie, la détection précoce du cancer du sein permet à la femme atteinte de bénéficier de soins à temps, ce qui lui évitera des protocoles coûteux et douloureux. Par ailleurs, l’Algérie enregistre annuellement près de 50.000 nouveaux cas de cancer tous types confondus, selon les données du registre national des cancers relevant de l’Institut national de la santé publique (INSP). Parmi les types de cancers les plus répandus dans la société, le registre national cite le cancer colorectal, du poumon, de la prostate, de la vessie et de l’appareil digestif chez les hommes. Ensuite, le cancer du sein, le cancer colorectal, de la glande thyroïde et du col de l’utérus chez les femmes. Le cancer du tube digestif reste généralement le prédominant au niveau national chez les deux sexes. Les experts imputent cette large prolifération en Algérie, à l’instar de certains pays du monde, à plusieurs facteurs, dont le changement du mode alimentaire de la population, dominé par les aliments industrialisés, à des facteurs environnementaux, comme la pollution, les engrais qui sont ajoutés à l’agriculture, ainsi qu’à d’autres facteurs génétiques. L’ex-ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a affirmé, au mois de juin dernier, que son secteur accordait « une grande importance » à l’application des protocoles thérapeutiques conventionnels en oncologie au niveau national, assurant que la responsabilité directe de cette application incombe aux chefs de services de santé, aux pharmaciens hospitaliers et aux responsables des établissements hospitaliers. « Des protocoles pour les cancers les plus répandus en Algérie ont été élaborés, tels que les cancers du sein, des poumons, colorectal, de l’estomac et de la prostate», a fait savoir M. Benbouzid lors d’une rencontre sur « l’approbation des protocoles thérapeutiques conventionnels en oncologie », soulignant que « les autres protocoles thérapeutiques seront finalisés dans les plus brefs délais, outre leur actualisation chaque année ».
Synthèse de B. L.

À propos B.L

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Affaire du meurtre du jeune Djamel Bensmaïl.102 accusés à la barre

Plus d’une année après, le ...

68ème anniversaire du 1er novembre 1954. Mobilisation pour l’Algérie nouvelle

La célébration, cette année du ...

Élisabeth Borne à propos des visas pour les Algériens. «La question sera réglée bientôt»

La question des visas a ...

La Conférence des factions palestiniennes met fin à une division de plusieurs années. La «Déclaration d’Alger» signée

Après plusieurs années de division, ...

Le pouvoir d’achat des Algériens mis à rude épreuve. Comment déjouer les plans des spéculateurs?

Le pouvoir d’achat des Algériens ...