Accueil » SPORT » 10ème triomphe des clubs algériens sur la scène continentale. L’USMA, dans la cour des grands d’Afrique

10ème triomphe des clubs algériens sur la scène continentale. L’USMA, dans la cour des grands d’Afrique

Jamais une défaite n’aura été autant fêtée par les supporters de l’USMA ! Défaits à domicile, samedi soir en finale retour par les Tanzaniens des Young Africains (0-1), les Rouge et Noir d’Abdelhak Benchikha ont accroché une première étoile à leur palmarès en décrochant cette tant espérée Coupe de la Confédération Africaine ! L’USMA rejoint dans la légende le MCA, la JSK et l’ESS, seules équipes algériennes à être montées sur le toit du continent. Ce triomphe en Coupe de la CAF (2023) apporte un 10ème titre à l’Algérie des clubs après ceux remportés par le Mouloudia d’Alger (la C1 en 1976), la JS Kabylie (la C1 en 1981 et 1990, la C2 1995, et la C3 en 2000, 2001 et 2002) et l’Entente de Sétif (la C1 en 1988 et 2014). L’extraordinaire ambiance au temple olympique du 5-juillet a, de plus, embelli de la plus belle des manières cet historique succès usmiste en Coupe d’Afrique.
La mission des coéquipiers d’Oussama Benbot n’était, pourtant, pas si facile que cela dans la mesure où avant ce déplacement pour la manche retour de la finale de la Coupe de la Confédération TotalEnergies de la CAF, Yanga avait remporté ses trois derniers matches à l’extérieur face au TP Mazembe, River United Football Club et Marumo Gallants. Devant plus de 60 000 supporters mobilisés au Stade du 5 juillet 1962, le club tanzanien a, d’ailleurs, réédité cette tendance. Mais sa victoire 1-0 grâce à un but sur penalty de Shabani s’est avérée insuffisante pour décrocher le sacre puisqu’ils avaient été battus à la maison lors de la manche aller sur le score de 2 buts à 1. L’USMA qui s’impose grâce à la règle des buts marqués à l’extérieur s’est, donc, adjugée son tout premier trophée continental. Elle avait déjà échoué en finale de la Ligue des Champions de la CAF en 2015 face aux congolais du Tout Puissant Mazembe. Le club de Soustara entre aussi dans l’histoire comme le tout premier club algérien à remporter la Coupe de la Confédération TotalEnergies de la CAF dans sa nouvelle version. Pour ce qui est du match en lui-même, on peut facilement dire que l’enjeu n’a pas tué le jeu. Bien au contraire. Car conscients du retard à rattraper, les Young Africans ont entamé cette rencontre pied au plancher, assiégeant la moitié de terrain algérienne. Une pression très vite récompensée par un penalty obtenu à la 5ème minute suite à une faute de Redouani sur Musonda dans la surface. L’occasion est transformée par Wadol Djuma Shabani qui prend le portier Oussama Benbot à contre-pied (7’). Les tanzaniens ont ensuite musclé le jeu et fermé les espaces pour empêcher la réaction de l’USMA qui doit attendre la demie heure de jeu pour s’offrir une première occasion franche, une tête piquée de Mahious à la réception d’un centre de Bousseliou qui passe tout près du poteau de Djigui Diarra (30e). Derrière, l’USMA va subir un nouveau frisson. Il a fallu un retour héroïque d’Adem Alilet pour stopper in extremis la course de Fiston Mayele vers les buts (34’). Servi au milieu des deux défenseurs centraux algériens, l’attaquant congolais réussit à s’amener le ballon d’un contrôle de la poitrine et s’apprête à conclure l’action lorsque surgit son vis-à-vis. Le superbe arrêt de Djigui Diarra (45+3) sur une puissante frappe de Bousselieu a, dans la foulée, permis aux tanzaniens de maintenir leur petite avance à la pause. L’USMA aurait même pu s’éviter un surplus de suspense en obtenant un penalty par Orebonye qui a été fauché par Abdallah Hamad dans la surface (56’). Auteur d’une mauvaise relance au départ de l’action qui aboutit à cette faute dans la surface, le portier Djigui Diarra repoussera, néanmoins, le tir du capitaine Zineddine Belaid mais aussi la reprise de Mahious qui a bien suivi le ballon (59’) A défaut d’obtenir l’égalisation, l’USMA a réussi à maintenir ce score qui leur restait favorable sur l’ensemble des deux matches pour décrocher, enfin, un titre continental historique et signer, définitivement, son entrée dans la cour des grands.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La FAF instaure le huis pour la ½ finale MCA-CSC. Miloud-Hadefi sonnera creux

Alors que l’alléchant programme des ...

En tournée à travers les séances d’entraînement des clubs de l’élite nationale. Ce que cherche Petkovic en Ligue 1

En assistant aux séances d’entraînement ...

JS Kabylie – MC Oran (A 18h – 23ème journée de L1). Entre deux grands malades

Dans un classique qui a ...

Le N°10 du MCA soigne ses statistiques et son image. Un Belaïli nouveau pour charmer Petkovic

Avec 11 buts et pas ...

De nouveau très en vue avec l’Olympique Lyonnais. Benrahma monte en puissance

Et si le fait d’avoir ...