Accueil » ACTUALITE » «04 millions de doses de vaccin anti-Covid-19 réceptionnées avant fin juin». Vers une vaccination à grande échelle

«04 millions de doses de vaccin anti-Covid-19 réceptionnées avant fin juin». Vers une vaccination à grande échelle

«Vacciner, vaut mieux que guérir». Est-ce le nouveau leitmotiv des pouvoirs publics en Algérie, pour venir à bout de la pandémie? L’Algérie prend les devants, de même que son Comité scientifique qui rassure d’emblée les Algériens. Ces derniers devront se faire vacciner le plus vite possible et le plus normalement. C’est vers une vaccination à grande échelle qu’on se dirige en Algérie, avec en priorité, les plus de 60 ans et les personnes à risque depuis l’apparition de signes de la 3ème vague du Covid-19. Vacciner sans attendre l’apparition de signes de la pandémie avec tout ce que cela suppose comme coûts de PCR et de traitements adéquats, est la solution idoine. L’Algérie décide de vacciner à grande échelle pour prémunir la santé de sa population contre une éventuelle propagation de la pandémie après une stabilité sanitaire de plusieurs mois de cela. Un total de près de 02 millions d’Algériens vaccinés est enregistré jusqu’ici. Le pays ambitionne de porter la barre des vaccinés à 04 millions d’Algériens d’ici peu. La vaccination en masse n’a toujours pas réellement débuté en Algérie, ce qui inquiétait les spécialistes de la santé publique et le comité scientifique en particulier. Le gouvernement avait multiplié en janvier dernier les promesses d’acquisition de vaccins nécessaires et la vaccination d’au moins 70 % de la population algérienne. Le pays qui avait importé au départ moins de 700.000 doses de vaccins, a réalisé que cette quantité s’avérait insuffisante par rapport aux besoins réels. Ensuite, avec les signes des Variants apparus dès janvier dans le monde et en Afrique, l’Algérie a décidé de revoir ses ambitions et d’élargir la liste des vaccins importés à plusieurs laboratoires étrangers afin de satisfaire une éventuelle rallonge des contaminations. Avec le début de la saison de séjour prolongé des émigrés et des touristes en Algérie, coïncidant avec la reprise des vols, le pays a décidé de devancer le risque. Il ne partage pas la situation peu reluisante ou enviable d’autres pays où la 3ème vague est déjà en circulation. Il a décidé donc de devancer les risques. Pour preuve, l’Algérie a reçu, jusqu’à ce jour, plus de 2,5 millions de doses. Mieux, 04 millions de vaccins anti-Covid seront réceptionnés avant fin juin. C’est le coup d’accélérateur chez le ministère de la Santé pour mettre à l’abri la santé des Algériens contre un probable développement du virus. La bonne nouvelle est qu’il n’y a plus nécessité de s’inscrire dans la plateforme numérique du ministère de la santé pour se faire vacciner. L’autre bonne nouvelle est le lancement des chapiteaux de vaccination à grande échelle comme cela se fait pour les campagnes de dons de sang. Les Algériens sont donc invités à se rendre librement et sans peur d’attendre ou de lenteur dans la polyclinique la plus proche pour subir le vaccin, aujourd’hui, largement disponible en quantités suffisantes. «L’Algérie a reçu, jusqu’à aujourd’hui, plus de 2,5 millions de doses de divers vaccins anti-Covid-19», a révélé le professeur Ryadh Mahyaoui, membre du Comité scientifique de suivi et de surveillance de l’épidémie du coronavirus, confirmant que la vaccination a touché près de deux millions d’Algériens à ce jour. L’invité du matin de la chaîne 1 de la Radio Algérienne a également confirmé l’arrivée de 400.000 doses dans les prochaines 24 heures, ajoutant que l’Algérie recevra un lot de pas moins de 04 millions de doses de vaccins divers avant la fin de juin courant. Dans le même contexte, il a appelé les citoyens à se rendre dans les centres de santé de quartier pour se faire vacciner. «Il est prévu par conséquent d’intensifier la vaccination qui va être généralisée sur les places publiques. M. Mahiaoui a souligné que « la campagne de vaccination se déroule à un rythme normal, malgré ce que je savais de la lenteur de ses débuts». Il appelle les citoyens à se rendre au centre de santé le plus proche pour recevoir le vaccin contre le virus Corona, soulignant qu’il n’y a plus une nécessité de passer par l’inscription à la plateforme numérique du ministère de la Santé. L’invité a révélé la possibilité de délocaliser l’opération de vaccination en dehors des centres médicaux et paramédicaux, et a souligné à cet égard, la nécessité pour le vaccin d’atteindre les groupes ciblés du processus, notant que la campagne a été lancée, ce dimanche, sur la place de Bab El Oued, dans la capitale et que «la possibilité de la généraliser au reste des wilayas n’est pas exclue, si les conditions nécessaires sont réunies».

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Révision du code communal. Les élus locaux auront plus de liberté

Quelles prérogatives pour les élus ...

Solidarité vis-à-vis des personnes pauvres recensées par la commune d’Oran. La prime de l’Aid Al Adha passe de 5.000 à 10.000 DA

Aid Al Adha est une ...

Les Algériens de l’étranger devraient transférer 1,829 milliard de dollars à fin 2022. Les envois de fonds en hausse

Comment les fonds en provenance ...

Nomination ce dimanche de quatre délégués de la kasma 2 et de Mers el Kébir. Le FLN en ligne droite à Oran

Le FLN amorce sa ligne ...

Le chrono tachygraphe est désormais exigé dans le transport routier. Une solution pour réduire la folie routière

Qu’est-ce qu’un chrono tachygraphe? Dorénavant, ...