Accueil » ORAN » Zones d’activité aquacoles. 17 dossiers assainis et 150 ha de zones récupérés

Zones d’activité aquacoles. 17 dossiers assainis et 150 ha de zones récupérés

Le secteur de la pêche et de l’aquaculture de la wilaya d’Oran s’est doté de nouvelles zones d‘activité aquacoles dans le cadre de la promotion des investissements dans le domaine de l’aquaculture avec la redynamisation de pas moins de 27 projets y afférents après un assainissement des dossiers et des mises en demeure adressées aux investisseurs concernées par un arrêt d’activité outre une profonde mise à jour du fichier des investisseurs inscrits dans la nomenclature. Ainsi, jusqu’à la situation arrêtée au 19 octobre dernier, il a été permis de récupérer une superficie fertile de 150 ha de zones aquacoles exploitables pour un total de 17 dossiers assainis et dont 25 ha de superficie d’activité aquacole ont été distribués aux vrais investisseurs pour leur mise à exécution dans des projets utiles, a révélé la Direction de la pêche et de l’aquaculture, lors de la dernière session d’APW. Le secteur de la pêche a amorcé un nouveau virage dans l’objectif d’améliorer la productivité et le statut de la wilaya d’Oran au vu de la richesse et de l’étendue de ses côtes sur plus de 121 km, comme étant une plaque tournante de production des poissons de toutes espèces. Oran est une ville côtière du bassin méditerranéen et un grand pôle international de commerce des poissons pendant des décennies. L’exportation des poissons a été toujours à l’avant-garde de l’économie du pays. L’année 2023 a été plutôt féconde avec un volume total de production des poissons, tous types, estimé à plus de 8.883 tonnes afin de satisfaire le marché national de plusieurs wilayas du pays et même local dont une quantité importante a été tournée vers l’exportation avec une valeur en devises qui dépasse les 700.000 euros, peut-on analyser dans le bilan du secteur de la pêche et de l’aquaculture. Autant dire donc que la nouvelle politique mise en place par le secteur a eu son impact en un temps record avec une amélioration substantielle et sensible des exportations des produits de la mer vers l’étranger pour d’une part, atteindre les exigences d’une autosuffisance du marché de consommation local et d’autre part, permettre au pays d’attirer des capitaux de monnaie forte.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De grandes entreprises asiatiques souhaitent investir dans diverses activités. L’Algérie: une destination de choix

Après les Espagnols, les Italiens, ...

15 milliards attribués au théâtre Régional d’Oran. Restauration ou réhabilitation?

Le wali Sayoud Said a ...

Avenue «Mekki Khelifa» à Maraval. Citoyens et commerçants fondent des espoirs sur une visite du wali

Citoyens et commerçants de l’avenue ...

Élection présidentielle anticipée. Une responsabilité historique

L’Algérie, un riche pays au ...

Les décisions de démolition au centre d’une Journée d’études et de formation des maires. Le wali tire ses flèches sur le permis de complaisance et les permis modificatifs

«Lever les zones d’ombre et ...