Accueil » RÉGIONS » Zone d’activités agricoles El Bordjia. Le wali reprend en main l’investissement

Zone d’activités agricoles El Bordjia. Le wali reprend en main l’investissement

Dans le cadre du suivi des investissements économiques dans la wilaya, Mr Aissa Boulahya ouvre le dossier de la zone d’activités agricoles El Bordjia I connue sous le nom du  »bassin laitier ». En présence des directeurs d’exécutif concernés tels que le directeur des services agricoles, la directrice de l’industrie, le directeur des ressources en eau, le directeur des travaux publics et la Sonelgaz. Invités à cette rencontre, les investisseurs dans le bassin laitier viennent exposer leurs préoccupations. En effet, accompagner les investisseurs afin de mener à bien leurs projets a toujours été une stratégie de l’autorité de la wilaya. De ce fait, le wali revient sur l’état des lieux relatif au branchement de l’électricité. Pour rappel, une décision a été déjà prise lors de sa dernière visite au bassin laitier, une décision qui consiste à apporter l’amenée et le transformateur jusqu’aux portes de la zone. Cependant, selon ce qui a été accordé en commun accord, chaque investisseur doit s’occuper de son branchement en énergie depuis le transformateur mais à sa charge. L’objet de cette réunion dévaluation, c’est d’abord écouter les concernés et surtout veiller à l’avancement des investissements en les accompagnant et en les encadrant. Dans le même contexte, lors de la réunion, il a été décidé d’élaborer un programme pour satisfaire la demande de 460 dossiers de branchement des exploitations agricoles en électricité réparties sur 28 communes à travers la wilaya. Ce programme de raccordement en énergie électrique est estimé sur une longueur de 367 kilomètres pour 6249 hectares avec à la clé l’utilisation de 169 puits réservés à l’irrigation. Il faut souligner que le wali de Mostaganem n’épargne aucun effort pour mener à bien les opérations d’investissement. Dans ses programmes de visites le chef de l’exécutif a passé en revue les projets susceptibles de créer de la richesse et d’absorber de la main d’oeuvre. De la pêche, l’aquaculture, à l’industrie et à l’agriculture, le premier responsable de la wilaya veut prendre en main l’essentiel pour booster l’économie de la wilaya. Une stratégie plausible au vu de la conjoncture surtout celle de vouloir réduire le taux de chômage qui est quand même assez préoccupant.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. Le Festival national du théâtre amateur en ascension notable

A l’occasion d’une conférence de ...

Mostaganem. A défaut de représentation, le climat des affaires cherche visibilité

La wilaya de Mostaganem recèle ...

Mostaganem. Visite du ministre de la pêche et des productions halieutiques

Ce mardi 21 mai 2024, ...

Economie à Mostaganem. Des membres du CREA en soutien à l’investissement

Dans un communiqué émanant de ...

Mostaganem. L’ENIV se singularise par des partenariats stratégiques

La nouvelle Algérie amorce ses ...