Accueil » MONDE » Yémen. La coalition nie avoir ciblé une prison

Yémen. La coalition nie avoir ciblé une prison

Dénonçant une « désinformation » de la rébellion, la coalition sous commandement saoudien a démenti, samedi, lesinformations selon lesquelles elle a mené une frappe aérienne contre une prison à Saada, dans le nord du Yémen, qui a fait au moins 70 morts la veille. La coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite a nié, samedi 22 janvier, dans un communiqué, avoir ciblé un centre de détention tenu par les rebelles au Yémen, une attaque qui a fait au moins 70 morts la veilleSoleil130+. Les informations faisant état du ciblage du centre de détention de Saada (nord) sont « sans fondement », a indiqué un communiqué du porte-parole de cette coalition, cité par l’agence de presse officielle saoudienne. La coalition avait revendiqué, vendredi, un raid contre la ville de Hodeida (ouest). La coalition, intervenant depuis 2015 dans le pays en guerre, dit avoir examiné ces informations de façon « extrêmement sérieuse » avant de conclure qu’elles étaient « sans fondement » et ne reposaient sur « aucune base », selon ce porte-parole, le général Turki Al-Malki, qui accuse les rebelles houthis de « désinformation ». L’Arabie saoudite est à la tête de la coalition, composée de pays musulmans dont les Emirats arabes unis, qui soutient les forces gouvernementales yéménites face aux rebelles houthis appuyés par l’Iran. Tout en niant qu’il ait été ciblé par la coalition, le communiqué relève que le centre de détention de Saada ne fait pas partie de « la liste des cibles interdites conformément au mécanisme agréé par le Bureau des Nations unies pour la coordination des Affaires humanitaires au Yémen (OCHA). En pleine nuit, un bombardement aérien a frappé une prison à Saada, fief des Houthis dans le nord. Au moins 70 personnes ont été tuées et 138 blessées, selon l’ONG Médecins sans frontières (MSF), qui a dénoncé une attaque « horrible ». Ce bilan ne concerne qu’un seul hôpital de Saada, « deux autres établissements ayant reçu de nombreux blessés ». « Des recherches se poursuivent dans les décombres », a ajouté MSF. Il n’était pas possible de savoir, dans l’immédiat, qui étaient les détenus ni combien ils étaient. Mais huit ONG, dont Action contre la Faim, Oxfam et Save the Children, ont indiqué dans un communiqué commun que parmi les morts figureraient des migrants. Les Etats-Unis ont appelé à la « désescalade », évoquant « plus de 100 victimes au cours des derniers jours » dont au moins 70 morts lors de la frappe aérienne sur la prison, selon le département d’Etat.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Manifestations anti-RN. Jusqu’à 350.000 personnes attendues samedi dans les rues de France

Alors que 50.000 à 100.000 ...

Le Carrefour de Mostaganem

Lors d’une conférence de presse. ...

Le Carrefour de Mostaganem

Education. Les préparatifs des examens ...

Le Carrefour de Mostaganem

Université. Les prolifiques apports au ...

Palestine. La Colombie confirme qu’elle va ouvrir une ambassade à Ramallah

La Colombie va ouvrir une ...