Accueil » SPORT » WA TLEMCEN. Le club cherche président désespérément

WA TLEMCEN. Le club cherche président désespérément

Apparemment, les choses ne semblent pas vouloir s’arranger au WAT à cause de ce qui s’y passe actuellement, notamment après ce retard qui risque de mettre le club le plus populaire de la ville de Sidi Boumediene en péril. Afin d’accélérer les démarches concernant l’avenir de l’équipe, notamment à propos de la venue des sponsors et des investisseurs pour permettre au club de réaliser ses objectifs, une réunion des actionnaires est prévue incessamment à la salle OMS de l’OPOW Akid Lotfi. Bien que rien n’ait filtré sur les objectifs de cette réunion très attendue, on croit savoir que ce sera l’occasion d’aborder quelques points importants ayant trait à l’avenir du club, notamment la présidence du CSA, car les membres actifs devraient trouver la meilleure formule pour assurer une bonne préparation sur le plan administratif histoire d’entamer la saison prochaine sous de bons auspices. Mieux, les membres du conseil d’administration se sont montrés prêts à élire un nouveau président qui sera en mesure de mener l’équipe à bon port et de réaliser les objectifs tracés. Aucun candidat ne veut s’aventurer pour le moment pour le SSPA rien ne va plus dans la bâtisse Tlemcenienne et cela se confirme de jour en jour. En effet, et après avoir tenu une première réunion, les responsables Tlemceniens et avec la présence des membres du CSA, ont décidé de mettre fin au calvaire en programmant une autre assemblée cette semaine afin d’élire le futur boss de cette équipe. Ainsi, lors d’une récente réunion, le S/G du WAT a tenu à convoquer tous les actionnaires pour trouver une solution à cette crise. Ce dernier a même évoqué le problème de la présidence. Toutefois, il faut dire que jusqu’à hier, mis à part Hellal Zoheir candidat potentiel à la présidence du CSA, aucun autre candidat ne s’est présenté pour déposer son dossier de candidatures. Vu l’absence de candidats à la présidence de la SSPA, tout porte à croire que les actionnaires vont choisir eux-mêmes l’homme qu’ils voient en lui le sauveur du WAT. L’ex président, Hadj Benahmed du SSPA, aurait fait machine arrière en posant des conditions très importantes pour son retour aux affaires du widad. La direction, soucieuse d’assurer au club une meilleure stabilité sur le plan financier, veut se renforcer par l’intégration des industriels qui viendraient renforcer la composante des actionnaires. Certains d’entre eux se sont montrés intéressés par cette éventualité qui vraisemblablement a des chances d’aboutir. C’est le cas de l’ancien président Hadj Benahmed, qui était à un moment donné intéressé par l’idée de prendre le club. Alors que beaucoup parmi ses partisans souhaitent le voir investir dans la SSPA/WAT et prendre les commandes du club. Finalement l’ancien président risque de ne pas revenir lui aussi. Il aurait décidé de faire machine arrière. Du moins, c’est ce que nous avons appris à travers ses déclarations où il fait état des raisons qui l’ont contraint à s’abstenir, une situation financière pas claire et des dettes qui s’élèvent à plusieurs milliards. Les actionnaires tergiversent et la date de l’AG n’est pas encore fixée. L’une des raisons qui ont bloqué la situation au sein du club, ce n’est pas vraiment le manque d’un candidat, mais son retard du fait que jusqu’à la dernière AG, l’actuel président du CSA n’a toujours pas pu rassembler les actionnaires pour régler tous les détails concernant la présidence du CSA et les prochaines étapes à suivre pour faire sortir le club de cette crise. D’ailleurs, au moment où le club subit de vives critiques de la part des fans, qui laissent entendre que les actionnaires actuels ne sont plus en mesure d’assurer les moyens pour diriger le club, alors que certains se sont retirés et ne se sentent plus concernés par les affaires du WAT après avoir dépensé beaucoup d’argent, lors de l’avant-dernière saison, heureusement, l’équipe a pu accéder en ligue 1. Le CSA permet au club d’exister encore, mais… Alors que le blocage au niveau du SSPA persiste toujours, c’est le CSA qui gère les affaires courantes du club. Devant cette énigme, les fans du WAT n’arrivent pas à comprendre pourquoi le CSA a pris la décision de ne pas se mêler de ce qui se passe actuellement au sein de la direction. Au vu du retard qu’est en train d’accumuler le club, la solution viendra sans nul doute du CSA, une solution provisoire du moment que l’organe le plus indiqué pour la gestion du club reste le conseil d’administration de la SSPA/ WAT.

À propos degui mohamed

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ligue des jeux d’échecs de la wilaya de Tlemcen. Boudia Mohamed Amine reconduit

Après la tenue de l’assemblée ...

Tlemcen. Campagne de nettoyage à Oujlida

Les habitants de la cité ...

Tizi, dans la commune d’Ain Fezza (Tlemcen). Un village totalement oublié

Excepté l’eau et l’électricité, le ...

Oued Lakhdar (Tlemcen). L’insécurité inquiète

La population de Oued Lakhdar ...

Chabab Riadi de Benbadis. Un stage bénéfique sur tous les plans

Le CRB Benbadis a achevé ...

%d blogueurs aiment cette page :