Accueil » ORAN » Vive préoccupation des voyageurs d’Algérie Ferries sur la taxation du véhicule. Le billet risque d’enregistrer une forte hausse

Vive préoccupation des voyageurs d’Algérie Ferries sur la taxation du véhicule. Le billet risque d’enregistrer une forte hausse

Nouvelle levée de boucliers des voyageurs, clients de la compagnie maritime Algérie Ferries par rapport à la question liée à la taxation des véhicules à bord de bateaux à destination de la ville de Marseille. Outre la pénurie des places, soulevée par les voyageurs se rendant vers cette ville française, il est question d’une hausse du montant de taxe pour des véhicules de 3 mètres et 4,5 mètres de longueur. «Une note a été affichée par la compagnie au niveau de la caisse de l’Agence sise boulevard de la Soummam selon laquelle un véhicule d’une longueur qui ne dépasse pas les 5 mètres, serait soumis à une taxation, ce qui l’assimile au tarif d’un fourgon taxé alors que lors des derniers arrivages sur Oran, il n’était pas question de pallier à cette taxe pour un véhicule de moins de 5 mètres de longueur sauf bien entendu, pour les fourgons ou autre véhicule qui dépasse cette taille», a confié mardi un voyageur au niveau de cette Agence. Il faut cependant reconnaître que la compagnie maritime a déployé beaucoup d’efforts pour répondre à la «très forte demande» enregistrée sur les circuits d’Alicante et Marseille pour le mois de septembre 2022, en débloquant les voyageurs inscrits en listes d’attente, ce qui eu pour effet de susciter une certaine vague de soulagement chez ces derniers, pressés de regagner leur famille installée en France, en plus de la rentrée scolaire. Toutefois, malgré cette mesure et le dégel des places à l’embarquement, les voyageurs accompagnés de leurs véhicules se sont vu obligés de débourser plus pour le billet d’achat au vu de la nouvelle taxe imposée aux véhicules lors de l’embarquement. «Le billet qui était cédé entre 07 et 10 millions après l’année 2019, c’est-à-dire au fort moment de la pandémie du Coronavirus, a atteint aujourd’hui entre 17 et 18 millions mais il risque fort de connaître une nouvelle augmentation après la nouvelle taxation stipulée par ladite note», renchérit un autre voyageur, déprimé, pour qui, avoue-t-il «le billet est plus cher qu’auparavant». Enfin, ces voyageurs concernés par ce qu’il appellent comme «changement de taxation de leurs véhicules», ont tenu à rappeler les instructions du Président de la République, Abdelmajid Tebboune, en vue d’améliorer les conditions de leurs voyages de part et d’autres des frontières du pays que ce soit par voie aérienne ou maritime, après trois longues années de fermeture et de restrictions pour cause de crise sanitaire mondiale et ont appelé les responsables de cette compagnie à reconsidérer leur cas afin de prêter une attention à la situation financière de certains voyageurs en long séjour en Algérie, à cause de la dernière pénurie des billets.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ruées massives et précoces des estivants sur les plages de l’ouest Il ne suffit plus de température minimum pour se baigner

Faut-il attendre une température minimum ...

Sécurisation des plages «Opération coup de poing contre les squatteurs»

Comme il a été dénoncé ...

Prochaine session d’APW. Les forêts, la saison estivale, la santé et d’autres dossiers

La prochaine Session ordinaire de ...

Le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres. Projets de grande envergure au menu

Un nouveau Conseil des ministres ...

En période électorale, l’obsession politique sur l’Islam devient particulièrement préoccupante. La mosquée de Paris dénonce

Que reproche-t-on aux Musulmans de ...