Accueil » RÉGIONS » Visite de travail du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville. Kamel Nasri, contrarié par le laxisme du secteur

Visite de travail du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville. Kamel Nasri, contrarié par le laxisme du secteur

Par Charef Kassous

Exaspéré par les exposés qui lui ont été présentés, le membre du gouvernement, chargé du secteur de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, s’est insurgé et a lancé, aux responsables du secteur, des avertissements quant à la mauvaise maîtrise de leurs dossiers. Très à cheval sur les chiffres, le ministre s’est exprimé avec désolation après avoir su que des anciens programmes de logements cumulent 1.490 unités non encore lancées. On lui a rétorqué la vieille chanson du foncier qui selon eux, est la cause principale de cet écart. Ces arguments l’ont énervé et ont insisté sur le fait qu’on ne demande plus d’inscription de programmes, sans que toutes les conditions du dossier ne soient réunies entre autres celles du foncier. Pour Mr Kamel Nasri, la priorité du gouvernement, c’est d’abord l’achèvement des anciens programmes afin de na pas mettre les citoyens dans des situations de désespoir….Il s’agit là du gîte d’une famille. La redondance du mot résiliation a provoqué, chez le ministre, un sentiment de contrariété et il se posait la question sur la compétence des cadres du secteur du logement qu’il a en face et dira à haute voix :  »Les mots : marchés et résiliation, c’est un aveu d’échec » et c’est inadmissible!!! Pour le logement rural, le ministre n’a pas non plus compris cette situation de laxisme vis-à-vis des bénéficiaires qui enfreignent les règlements et qui ne sont même pas mis en demeure. A Mostaganem, 337 bénéficiaires ont eu la première tranche du financement et les autorisations de construction mais ils ne se sont pas manifestés pour la deuxième tranche et 262 ont bénéficié de la première tranche et n’ont même commencé à construire. Le ministre a conclu que ces bénéficiaires n’ont pas besoin de logements. Selon lui, c’est une situation ahurissante qui dépasse tout entendement et finit par interloquer le chef du gouvernement et de là, il a rappelé les responsables à l’assainissement de la situation. Par rapport à la situation des équipements, là aussi l’exposé a révolté le ministre pour envoyer au responsables des équipements :  » Vos objectifs ne sont pas atteints….Je prendrai des sanctions  »! Dans son point de presse, le ministre a évoqué la situation des retards accusés dans les programmes de construction et a recommandé aux responsables du secteur de redoubler d’efforts afin de pallier aux insuffisances. Il y a lieu de se mobiliser afin de mettre sur rail tous les programmes. Il a insisté auprès des responsables du secteur qui l’ont déçu de donner un nouveau souffle. Selon le membre du gouvernement, la wilaya de Mostaganem doit mieux faire et elle le peut car il y a quelques années de cela, la wilaya était un modèle dans les accomplissements des programmes. Dans le sillage de la visite, le ministre a pris la bonne décision de reverser les reliquats sur les 82 zones d’ombre déjà inscrites au programme. Pour le wali de la wilaya, Mr Aissa Boulahya, c’est une aubaine puisqu’il a découvert, à travers cette visite de travail et d’inspection, tous les aléas d’un secteur léthargique, assoupi par certaines incompétences. Corriger pour mieux repartir, c’est encore possible.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. Les constructions illicites renaissent sous une autre forme

A Mostaganem des milliers de ...

Mostaganem. L’abandon des cimetières continue à agacer les citoyens

La gestion des cimetières de ...

Circulation routière à Mostaganem. Les bilans du massacre routier sont terrifiants

Les accidents meurtriers de la ...

Haut Conseil de la Jeunesse à Mostaganem. Les représentants ont du pain sur la planche

A l’instar des autres wilayas ...

Etudiants étrangers à Mostaganem. GISB ELECTRIC prépare ses délégués pour son projet africain

La valorisation du secteur de ...

%d blogueurs aiment cette page :