Accueil » CHRONIQUE » Visa, un problème de moins!

Visa, un problème de moins!

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, annonce un retour « à une relation consulaire normale » avec l’Algérie depuis lundi dernier, c’est-à-dire concernant l’octroi de visas par la France aux ressortissants de ce pays. Cette normalisation de l’octroi de visas aux ressortissants algériens survient après celle avec la Tunisie fin août et celle avec le Maroc, annoncée vendredi par la cheffe de la diplomatie française Catherine Colonna. Gérald Darmanin a fait valoir que son entretien avec son homologue algérien était «important», car, a-t-il dit, «cela permet à la France de continuer de montrer sa grande volonté de coopération à la suite des échanges qui ont eu lieu entre le président Tebboune et le président Macron». C’est la fin d’une crise qui a duré presque 15 mois. Pour protester contre le refus d’Alger de délivrer des laissez-passer consulaires aux Algériens expulsés de France pour séjour irrégulier, Paris a réduit de 50 % le nombre de visas aux Algériens en septembre 2021. Un point de friction qui s’explique par les chiffres du ministère de l’Intérieur: entre janvier et juillet 2021, Paris avait demandé près de 600 laissez-passer consulaires à l’Algérie mais Alger n’en avait délivré que 31, soit seulement 5%, indique «Europe 1». Mais cette crise sur le «visa» n’était que la face cachée de l’iceberg. Paris avait voulu faire «pression» sur Alger, au temps du covid, pour récupérer des ressortissants algériens en situation irrégulière sans que ces personnes puissent achever leurs recours devant la justice française et européenne. Alger s’est toujours «méfiée» de ce sujet, car Alger ne veut en aucun prendre en charge des éléments considérés comme «terroristes» et qui sont nés et ayant vécu en France. «Ce n’est pas acceptable qu’on ne reprenne pas des étrangers en situation irrégulière qui étaient identifiés comme dangereux et troublant l’ordre public», avait expliqué en novembre le président français Emmanuel Macron. Sur ce point, Alger n’a jamais fléchi. Pour les experts, ce réchauffement diplomatique est aussi lié à la guerre en Ukraine où la crise énergétique en Europe a poussé Paris à revoir ses cartes avec Alger. Cela ne veut pas dire que la France va «faciliter» l’octroi de visa aux Algériens, car bien avant la crise le refus était considérable. L’ambassade, les consulats et les autres services de traitement des visas de France en Algérie ont rejeté 31 955 demandes de visa Schengen pour la France déposées en 2021, représentant ainsi 80,5 % du nombre total de demandes de visa Schengen rejetées par les pays européens dans ce pays d’Afrique du Nord, a rapporté, en juin dernier, le site spécialisé Schengenvisainfo. Alors qu’un total de 140 212 Algériens avait demandé un visa Schengen l’année dernière, seuls 83 941 d’entre eux ont reçu une réponse positive à leurs demandes, ce qui signifie que les 32% restants ont vu leur demande rejetée.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De gros moyens contre les feux de forêts

Les dégâts causés par les ...

OPEP, réunion décisive en juin

L’OPEP approche un moment décisif ...

Cancer, tout pour un diagnostic précoce

En Algérie, environ 55 000 ...

Netanyahu isolé, la victoire de la Palestine!

Lundi, le procureur de la ...

L’Emir Abdelkader revient cette semaine!

Les historiens de la Commission ...