Accueil » CHRONIQUE » Violence dans les stades, l’affaire de tous !

Violence dans les stades, l’affaire de tous !

La fin de saison de football en Algérie a été marquée par une violence atteignant un sommet lors du récent match entre le CS Constantine et l’USM Alger. Après un match nul, des pseudos supporters de Constantine ont saccagé le stade Chahid Hamlaoui. La destruction des sièges, l’invasion du terrain et les affrontements avec la police ont causé d’importants dégâts. Les instances de football ont, très vite, réagi face à cette violence en décrétant un huis-clos pour les deux dernières journées en plus de lourdes sanctions contre le club constantinois. Les dommages au stade Chahid Hamlaoui sont estimés à plus de 60 milliards de centimes, mais ce chiffre est contesté, certains affirmant qu’il correspondrait plutôt au coût total de la rénovation du stade. En conséquence, le stade sera fermé pour permettre des travaux de réparation et de réaménagement. Pour répondre à cette situation alarmante, le ministère de la Jeunesse et des Sports, Abderrahmane Hammad, a convoqué en urgence la Commission Nationale Exécutive pour la Prévention de la Violence dans les Stades pour une réunion jeudi. L’objectif est d’analyser les causes de cette violence et de proposer des solutions pour y mettre fin, menaçant ainsi l’avenir du football en Algérie. Aujourd’hui, une expertise générale de toutes les catégories de nos divers championnats et à tous les niveaux autour de cette violence dans les stades devrait être effectuée où rien ne devrait être laissé. C’est par là qu’il faudra commencer car on a souvent banalisé cette violence. Une étude sociologique et même psychologique pourra permettre de toucher du doigt au problème. Dans le football, les fans parlent souvent d’une mauvaise organisation à l’entrée des stades, ce qui causerait un malaise et une colère avant le match. Il est temps d’aller vers une modernisation de l’organisation des grands matchs et des matchs tout court pour notre championnat de l’élite, soit copier l’Occident. Il est temps d’aller vers des abonnements du stade et d’octroyer un siège numéroté à tout fan dans un stade, soit le responsabilise. Les clubs doivent s’impliquer le jour du match en identifiant les hooligans pour leur interdire carrément l’entrée et s’investir dans la formation des stadiers qui devraient être assistés par des visagistes afin de faciliter le travail des policiers. Les instances de notre football devront sévir contre tout scandale et lancer des campagnes de sensibilisation pour le fair-play et contre toute forme de violence.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Pièces détachées autos, le puzzle !

Dans un communiqué publié ce ...

L’OPEP optimiste face aux incertitudes!

Mardi, les prix du pétrole ...

Le Covid qui intrigue toujours !

Selon une étude sur la ...

La chute du blé, une aubaine pour l’Algérie!

Suite à une baisse des ...

L’Algérie à l’heure de la transition énergétique

L’Algérie possède un potentiel considérable ...