Accueil » CHRONIQUE » Viande, le recours à l’importation…

Viande, le recours à l’importation…

La cherté de la vie et la hausse des prix des produits de large consommation inquiètent le citoyen. Le prix de l’œuf ne cesse d’augmenter alors le ministre a, en fin novembre, affirmé que la production était «abondante» et que la spéculation serait à l’origine de ces prix «exorbitants», assurant que les mesures nécessaires prises porteraient leurs fruits «dans les plus brefs délais» au profit des consommateurs. C’est aussi le cas pour les viandes bien que l’idée d’un plafonnement des prix soit lancée par les responsables du secteur. Le prix de la viande rouge a dépassé les 2.000 DA. Ce produit est devenu un «produit de luxe». Le citoyen attend des actes concrets pour la baisse des prix des viandes et des œufs. A cet effet, Le Président-directeur général de l’Algérienne des viandes rouges «ALVIAR», Lamine Derradji, a promis de la viande rouge fraîche à 1.200 DA le kg, d’ici un mois. Concrètement, le responsable a révélé, lors de son passage à l’émission Echorouk Morning, le recours à l’importation. Il a affirmé que «le ministère de l’Agriculture avait donné un délai d’un mois avant de recourir aux importations, à compter de la mi-janvier prochain». Le but de l’importation, selon le responsable d’ALVIAR, est de faire baisser les prix de la viande rouge à 1.200 DA. Il a fait savoir qu’une bonne quantité de bovins, provenant du Mali et du Niger, arrivera dans les entrepôts et les pâturages de l’Algérienne des viandes, situés dans les wilayas du sud. C’est ainsi que l’entreprise algérienne de viande rouge s’est vu octroyer une licence exclusive de commercialisation de viande bovine fraîche en quantité contrôlée, à partir de janvier 2023. Les importations du pays en viandes rouges bovines avaient atteint 122 millions de dollars rien que pour les dix premiers mois de l’année 2020, avant le gel des importations des viandes rouges. Le ministère a procédé au comptage du bétail, une opération qui va prendre du temps et permettra d’avoir une traçabilité, soit aussi de «réduire» le terrain des spéculateurs et «valoriser» les aides de l’Etat aux éleveurs. Pour l’heure, la solution la plus fiable pour baisser les prix de la viande rouge n’est autre que d’autoriser l’importation de la viande rouge.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De gros moyens contre les feux de forêts

Les dégâts causés par les ...

OPEP, réunion décisive en juin

L’OPEP approche un moment décisif ...

Cancer, tout pour un diagnostic précoce

En Algérie, environ 55 000 ...

Netanyahu isolé, la victoire de la Palestine!

Lundi, le procureur de la ...

L’Emir Abdelkader revient cette semaine!

Les historiens de la Commission ...