Accueil » ORAN » Vers une «Convention» entre l’AADL et la SEOR. Les déperditions d’eau un phénomène qui perdure à l’AADL d’Ain Beida

Vers une «Convention» entre l’AADL et la SEOR. Les déperditions d’eau un phénomène qui perdure à l’AADL d’Ain Beida

L’eau, source de vie, continue toujours de focaliser les revendications des habitants et du mouvement associatif de la cité AADL d’Ain Beida, à cause des «déperditions» qui sont à l’origine de coupures par la SEOR. Le représentant du mouvement associatif a interpellé, mardi, le wali d’Oran, Sayoud Said, lors d’une réunion de l’Exécutif de wilaya, afin de mettre un terme à cette situation vécue depuis plusieurs mois, sans qu’aucune solution efficace n’ait été trouvée. Pour remédier à cette dernière, la SEOR a mis en place plusieurs chantiers afin de lutter contre le phénomène répétitif des fuites d’eau à la cité des 2.500 logements AADL d’Ain Beida, croit-on savoir de même qu’un montant estimatif de 20 milliards aurait été prévu pour la prise en charge du réseau d’évacuation et d’assainissement dans cette partie limitrophe au cimetière. «Malgré les promesses, à la Cité AADL Ain Beida, nous continuons à faire face au lancinant problème lié aux fuites d’eau et aux coupures qui nous privent de ce liquide nécessaire à la vie, pendant cette saison estivale, ce qui nous a forcés à mener un véritable parcours de combattant afin de se procurer de cette eau précieuse», a déclaré le représentant du mouvement associatif. Pour sa part, un responsable concerné a indiqué que les fuites d’eau ont de tout temps été un casse-tête et une «entente» a été concoctée entre les services de SEOR et les habitants de la cité AADL d’ Ain Beida, stipulant que les frais de réparation des fuites causées au réseau sont à la charge des habitants, étant donné que la SEOR ne peut pas y intervenir à chaque fois et débourser des montants faramineux. Ce manque d’eau qui persiste dans cette zone, suite aux déperditions, est en train de causer un tracas à la Société de l’Eau et de l’Assainissement qui a suggéré la signature d’une «Convention» avec l’AADL afin de dégager une «solution définitive» aux fuites d’eau ainsi qu’aux points noirs d’assainissement au niveau des différentes cités d’AADL d’Oran qui souffrent le martyre à cause de ce problème récurrent.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ruées massives et précoces des estivants sur les plages de l’ouest Il ne suffit plus de température minimum pour se baigner

Faut-il attendre une température minimum ...

Sécurisation des plages «Opération coup de poing contre les squatteurs»

Comme il a été dénoncé ...

Prochaine session d’APW. Les forêts, la saison estivale, la santé et d’autres dossiers

La prochaine Session ordinaire de ...

Le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres. Projets de grande envergure au menu

Un nouveau Conseil des ministres ...

En période électorale, l’obsession politique sur l’Islam devient particulièrement préoccupante. La mosquée de Paris dénonce

Que reproche-t-on aux Musulmans de ...