Accueil » CHRONIQUE » Vers un nouveau reconfinement?

Vers un nouveau reconfinement?

L’Institut Pasteur a annoncé la détection de 65 nouveaux cas de variant britannique et 101 nouveaux cas de variant nigérian en Algérie. Le total des cas de ces deux nouveaux variants a atteint 373 cas officiellement confirmés en Algérie. Alger est la wilaya la plus touchée dans le pays. L’Institut Pasteur a tenu à rappeler la nécessité d’appliquer, à la lettre, les gestes barrières. Le but étant d’endiguer la propagation du coronavirus. Certes, le nombre de contaminations est plus ou moins stable aux environs de 200 cas, mais la situation est inquiétante, selon les experts et spécialistes. Le Pr Mohamed Belhocine, épidémiologiste et membre du comité scientifique du ministère de la Santé, a, dans un entretien à TSA, révélé : « La propagation est de plus en plus rapide, je le crains malheureusement. Je n’ai pas la cause formelle, mais comme d’autres pays sont passés par là avant nous, il est probable que cette accélération du nombre de contaminations avec tout ce qu’elle comporte comme cas sérieux qui nécessitent l’hospitalisation ou des soins intensifs, soit liée à la propagation des variants ». Quant à la question ou probabilité d’un reconfinement, il estime : « Le confinement est une des armes utilisées partout dans le monde dans le cas où le risque de débordement du système de santé est réel, et effectivement, si la pression continue de façon importante sur le système de santé, j’ai bien peur que oui, qu’il faille probablement revenir à des mesures plus strictes ». « D’abord pour le respect des mesures-barrières parce que, honnêtement, il y a l’indiscipline généralisée et on a l’impression qu’il n’y ait pas de rappel à l’ordre aussi. Il faut peut-être faire du rappel à l’ordre et si c’est nécessaire bien évidemment, il faut aller à des mesures de confinement soit géographiquement ciblé, soit généralisé. La situation tend à montrer que c’est partout dans le pays que c’est ainsi. La situation est assez préoccupante et la possibilité d’un retour à un confinement strict n’est pas à écarter », a-t-il indiqué. Intervenant à la télévision algérienne ce mercredi 21 avril 2021, le Professeur Ryad Mahyaoui qui est membre du Comité scientifique chargé de la lutte et du suivi de la pandémie, a révélé que le vaccin anti-Covid « reste la seule et la plus efficace option pour arrêter la propagation de cette épidémie et sortir le pays de cette crise », tout en appelant la population à se présenter au centre de santé le plus proche pour être sur les listes de vaccination. L’IPA a rappelé que « le respect les mesures barrières, dans le cadre de protocole sanitaire, reste le meilleur garant pour stopper la propagation de virus et l’apparition de nouveaux cas ». Une campagne de sensibilisation et de mobilisation pour le respect des gestes barrière est salutaire surtout en ce temps de relâchement.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le pétrole au-devant de la scène

Les prix du pétrole brut ...

Plafonner les prix des viandes …

La cherté de la vie ...

L’obésité, l’autre danger!

Depuis la première alerte lancée ...

Tous contre à la violence faite aux femmes !

«L’heure est venue d’une action ...

Le «niet» de l’OPEP!

Les cours du pétrole ont ...